Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

le
0

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée dans un climat d'attentisme avant l'issue de la réunion de la Banque centrale européenne et un environnement de marché plombé par les tensions en Ukraine et entre la Russie et les occidentaux.

A 12h10, l'indice CAC 40 perd 0,34% à 4.192,75 points.

* Outre le contexte économique, de nombreuses CYCLIQUES sont pénalisées par le nouveau signe de ralentissement économique observé en Allemagne, où la production industrielle a augmenté nettement moins que prévu en juin.

SOLVAY perd 1,57%, plus forte baisse du CAC 40, MICHELIN 1,01% ou encore VINCI 0,85%. Hors CAC, CGG abandonne 3,8%, plus forte baisse du SBF 120, et APERAM 1,69%.

* Le SECTEUR TELECOMS reste sous pression, toujours pénalisé par la perspective d'un éloignement de la consolidation du marché français à la suite du projet d'ILIAD (-0,39%) de prendre le contrôle de T-Mobile US.

NUMERICABLE recule de 3,07%, ORANGE de 1,55% et BOUYGUES de 1,27%.

* Avant l'issue de la réunion de la BCE, les BANCAIRES restent soumises aux interrogations des investisseurs entourant la situation des pays européens dits périphériques après les chiffres du PIB italien et les difficultés de Banco Espirito Santo qui a contraint l'Etat portugais à lui venir en aide.

CREDIT AGRICOLE, deuxième actionnaire de BES, cède 0,71% et SOCIETE GENERALE 0,1%. Jugée plus solide, BNP PARIBAS (+0,04%) résiste à la baisse du marché.

* En revanche, AXA, dont la performance semestrielle a été saluée par de nombreux analystes ces derniers jours, grimpe de 0,62%.

* VALEO s'octroie 0,84% à 88,11 euros, plus forte hausse du CAC 40 après un rebond la veille en séance sur un support technique autour de 85,30 euros. Des analystes ont souligné dernièrement le maintien de la dynamique après des résultats semestriels jugés "solides" dont la lecture avait été obscurcie par une modification comptable.

* AIR FRANCE-KLM rebondit de 2,65%, plus forte hausse du SBF 120, après avoir lâché plus de 6% en deux séances à la suite es mesures envisagées par Moscou contre les compagnies aériennes européennes et rapportées en début de semaine par le quotidien économique russe Vedomosti.

* TARKETT reprend également des couleurs avec un gain de 2,12% à 23,63 euros, la valeur, "survendue" sur le plan graphique depuis plusieurs séances, rebondissant sur un support technique situé entre 23 et 23,50 euros après avoir touché un plus bas historique lundi à 22,22 euros. La valeur a, notamment, pâti dernièrement de son exposition à la Russie et le recul de ses résultats semestriels.

* ARKEMA (+1,54%) poursuit encore son rebond entamé mardi après une perte cumulée de près de 30% vendredi et lundi, consécutive à un avertissement sur ses résultats. Depuis que des brokers (Bank of America Merrill Lynch et Nomura) sont passés à l'achat sur la valeur mardi, le titre affiche un gain de 8%.

* EURONEXT (+3,35%) s'est dit confiant dans sa capacité à réaliser son objectif de 60 millions d'euros d'économies d'ici aux trois prochaines années, tout en précisant travailler sur un programme destiné à accélérer ce calendrier après avoir enregistré une hausse de sa marge au deuxième trimestre.

* BONDUELLE baisse de 4,9% malgré la publication annuelle du groupe marquée par la prévision d'une rentabilité opérationnelle courante pour son exercice décalé 2013-2014 dans le haut de la fourchette et par une croissance organique de ses ventes (+5,5%) supérieure à son objectif de 4% grâce à son activité réalisée en dehors de l'Europe (+12,4%).

Des traders expliquent la baisse du titre par la situation géopolitique dans l'est de l'Europe et en Russie où la marque Bonduelle dispose d'une notoriété très élevée.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant