Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE EN TÊTE DES VALEURS DU CAC40 À MI-SÉANCE
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE EN TÊTE DES VALEURS DU CAC40 À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée dans des volumes limités, soutenue comme les autres places européennes par plusieurs résultats d'entreprises jugés solides.

A 12h52, l'indice CAC 40 prend 0,15% à 3.931,10 points dans des volumes inférieurs à 740 millions d'euros sur NYSE Euronext, soit 26% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

* Les VALEURS BANCAIRES européennes (+0,76%, plus forte progression sectorielle en Europe) sont recherchées après les résultats meilleurs qu'attendu des banques suisses UBS (+3,18%) et Julius Baer (+5,58%).

SOCIETE GENERALE s'octroie 1,79%, plus forte hausse du CAC 40, BNP PARIBAS 1,47% et CREDIT AGRICOLE 0,26%.

* Les VALEURS liées au pétrole profitent de la hausse des cours de l'or noir, le baril de brut léger américain prenant 0,5% avec l'espoir d'une reprise de la croissance de la demande mondiale.

TOTAL s'octroie 0,78%, TECHNIP 0,35% et, hors CAC, CGG grimpe de 1,43%. L'indice Stoxx du secteur de l'énergie avance de 0,36%.

* VIVENDI s'adjuge 0,26%. Le conseil d'administration du groupe, réuni ce lundi, pourrait décider de pousser la filiale Activision Blizzard à approuver le versement d'un dividende exceptionnel, ce qui permettrait d'alléger le poids de la dette de Vivendi, écrit le Wall Street Journal. Six des onze membres du conseil d'Activision sont du groupe Vivendi ou de ses filiales.

* A rebours de tendance, SCHNEIDER ELECTRIC (-1,45% à 56,90 euros) accuse la plus forte baisse du CAC 40, la valeur n'ayant pas réussi à repasser au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours (à 58,09 euros).

* PUBLICIS recule de 1,36% avec son secteur (-0,78%), plombé par Prosiebensat 1 Media AG (-4,64%) sur lequel Liberum a abaissé sa recommandation d'"acheter" à "conserver" sur fond d'inquiétudes pour le marché publicitaire en Allemagne avant les élections fédérales dans le pays.

* Le SECTEUR TELECOM européen (-0,55%) est pénalisé par l'avertissement sur ses résultats du belge Mobistar (-28,5%), qui a également le versement de dividende pour 2013.

ORANGE abandonne 0,98% et ILIAD 2,33%.

* SOITEC (-4,55%) accuse la plus forte baisse du SBF 120. Le fabricant de plaques de silicium sur isolants a annoncé vendredi soir être parvenu à lever 71,5 millions d'euros à l'issue d'une augmentation de capital destinée à refinancer une obligation à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles ou existantes (Oceane).

* AIR FRANCE-KLM lâche 4,2%. Oddo Securities a réduit ses estimations sur la compagnie aérienne, explique un vendeur actions parisien anticipant une publication trimestrielle difficile le 26 juillet. Des brokers avaient souligné la semaine dernière les incertitudes entourant l'avenir de la compagnie aérienne.

* FAURECIA se replie de 2,71%. Natixis a abaissé sa recommandation sur la valeur d'"acheter" à "neutre".

* SILIC (+3,44%) signe la plus forte progression de l'indice SBF 120 et ICADE prend 2,67% après le succès de l'offre publique d'échange (OPE) de la filiale de la Caisse des dépôts sur la société immobilière.

* AB SCIENCE progresse de 2,88% à 17,85 euros, la valeur testant ses moyennes mobiles à 50 jours (à 17,78 euros) et 200 jours (à 17,91 euros).

* EIFFAGE avance de 1,97% après le chiffre d'affaires hors construction en hausse de 2,2% enregistré au deuxième trimestre par APRR, cette performance confirmant la bonne orientation du trafic cette année, estiment des analystes.

* PSA PEUGEOT CITROËN (+0,33%) est en discussions préliminaires avec Santander concernant la cession d'une partie de sa filiale bancaire à la banque espagnole, rapporte le Wall Street Journal dans son édition de lundi.

* DERICHEBOURG s'envole de 21,26% dans des volumes représentant 10 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, le groupe de services auprès des entreprises et des collectivités locales ayant accordé l'exclusivité à Swissport, prestataire de services d'assistance en escale pour le secteur aérien, pour la cession de Servisair.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant