Les valeurs à suivre à mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
BOUYGUES, EN TÊTE DU CAC 40
BOUYGUES, EN TÊTE DU CAC 40

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris où le CAC 40 est en repli de 0,65% à 4.506,99 points vers 13 heures après la phase de rally déclenchée par les espoirs de relance suscités par Donald Trump aux Etats-Unis.

* BOUYGUES est le plus fort contributeur à la hausse du CAC 40 avec un gain de 3,76% à 31,295 euros. Le groupe diversifié a fait état mercredi d'une hausse de son résultat opérationnel au T3 supérieure aux attentes grâce à l'amélioration de la performance de sa division télécoms et confirmé son objectif d'une hausse de sa profitabilité en 2016.

* Bien que les VALEURS PETROLIERES et des RESSOURCES DE BASE poursuivent leur hausse, les investisseurs favorisent les valeurs avec un profil plus défensif en raison de l'essoufflement du rally autour des politiques de relance liées à l'élection de Donald Trump.

Ainsi le SECTEUR TECHNOLOGIQUE enregistre une hausse de 0,72%. CAP GEMINI, troisième plus forte progression du CAC 40, gagne 1,04% à 73,76 euros.

ILIAD gagne 1,4% à 173,95 euros. Sa filiale, l'opérateur télécoms Free, a signé une hausse à deux chiffres de ses revenus dans le mobile, porté par des gains supérieurs aux attentes de nouveaux abonnés, compensant l'impact de la bataille des promotions sur son activité fixe.

* BOIRON gagne 4,94% à 79,81 euros après avoir annoncé mardi un projet de "nouvelle organisation" de ses établissements en France. Ce projet, discuté "dans les prochaines semaines" fait suite à la chute des ventes de teintures mères et la réduction des préparations magistrales liées à l'évolution de la réglementation de l'homéopathie, explique la société dans un communiqué.

* DEVOTEAM avance de 2,39% à 51,86 euros après avoir publié mardi un chiffre d'affaires en croissance de 13,8% au troisième trimestre. La société de conseil en technologie a dit tabler, pour l'ensemble de 2016, sur un chiffre d’affaires en progression de 13%, dans le haut de la fourchette annoncée précédemment, et sur une marge d’exploitation proche de 8,5%.

* SCHNEIDER accuse l'une des plus fortes baisses du CAC 40 (-2,87% à 61,99 euros) alors que BPI et CA CIB ont cédé conjointement 1,85% du capital du groupe au prix de 62,15 euros par action, soit dans le bas de la fourchette proposée de 62,15 à 63,82 euros.

* SEB perd 0,78% à 127 euros. Le groupe de petit électroménager a placé avec succès des obligations à option de remboursement en numéraire et/ou en actions Existantes (ORNAE) pour un montant d'environ 150 millions d'euros, une opération visant à refinancer en partie le rachat de l'allemand WMF annoncé en mai.

* MGI COUTIER perd 6,81% à 23,13 euros. Le groupe a annoncé un ralentissement de sa croissance au T3 (+6,6% contre 15,3% au 1er semestre) et a confirmé ses objectifs annuels. A l'horizon 2018, l'équipementier automobile vise un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros et une rentabilité opérationnelle courante supérieure à 8%.

(Gwénaëlle Barzic et Charlotte Brichaux, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant