Les valeurs à suivre à la mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
RENAULT, PARMI LES VALEURS À SUIVRE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS
RENAULT, PARMI LES VALEURS À SUIVRE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, qui est stable à la mi-séance, après avoir enregistré la semaine dernière son premier recul hebdomadaire depuis le mois de juillet avec la montée des incertitudes concernant l'action des grandes banques centrales.

Vers 12h15, l'indice CAC 40 prend 0,07% à 3.435,54 points dans des volumes anémiques (à peine 300 millions d'euros échangés sur NYSE Euronext), la fermeture de la place londonienne venant s'ajouter à l'attentisme des rares investisseurs présents.

* Les VALEURS BANCAIRES de la zone euro gagnent 0,63%, malgré la prudence affichée par les investisseurs avant la traditionnelle réunion des banquiers centraux à Jackson Hole, aux Etats-Unis, en fin de semaine. Selon Ben Bernanke, la marge est suffisante pour que la Fed prenne de nouvelles mesures afin d'apaiser le climat financier et renforcer l'économie.

BNP PARIBAS s'octroie 2,28%, plus forte hausse du CAC 40, suivi de SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,6% et CRÉDIT AGRICOLE 0,8%.

* Les VALEURS TECHNOLOGIQUES EUROPÉENNES (+0,78%) signent la plus forte hausse sectorielle en Europe dans le sillage de Nokia (+10,35%), le numéro deux mondial des téléphones mobiles profitant des déboires judiciaires de Samsung aux Etats-Unis face à Apple.

STMICROELECTRONICS avance de 1,6%, ALCATEL-LUCENT de 0,63%, et ALTRAN TECHNOLOGIES de 1,27%.

* RENAULT (+1,4%) va bientôt annoncer des modèles dans le haut de gamme, a déclaré dimanche le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

* A rebours de tendance, SANOFI cède 0,87%, plus forte baisse du CAC 40, l'autorité sanitaire américaine (FDA) ayant demandé à Genzyme de reformuler son dossier d'enregistrement pour obtenir le droit de commercialiser le Lemtrada dans le traitement des formes récurrentes de la sclérose en plaques.

* TOTAL recule de 0,28%. Les entreprises accompagneront l'effort du gouvernement pour baisser les prix du carburants, a déclaré dimanche le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

En outre, la tempête Isaac devrait se renforcer au-dessus des eaux chaudes du golfe du Mexique et se transformer en ouragan, lundi soir ou mardi. BP (-0,2%), principal exploitant pétrolier de la région, a annoncé l'arrêt de la production de toutes ses plates-formes de pétrole et de gaz naturel dans le golfe du Mexique et l'évacuation de tous ses employés.

* Les UTILITIES de la zone euro (-0,49%) continuent de pâtir des inquiétudes d'un durcissement réglementaire du secteur visant à faciliter l'assainissement des finances publiques de la région. EDF perd 0,76% et GDF SUEZ 0,4%.

En revanche, AREVA résiste (+2,15% à 13,075 euros), la valeur ayant franchi à la hausse sa moyenne mobile à 20 jours (à 12,9450 euros) et testant une résistance technique à près de 13,3 euros. En outre, deux ministres - Arnaud Montebourg et Manuel Valls - ont estimé que le nucléaire était "une filière d'avenir".

* TECHNICOLOR (+4,28%) est en têtes des hausses du SBF 120, soutenue par l'amélioration de la situation financière du groupe de services pour le cinéma et la télévision et le relèvement de sa note de crédit par S&P la semaine dernière.

* EURO DISNEY bondit à nouveau de 11,26%, après son envolée de 22% vendredi, dans des volumes représentant déjà plus de 21 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, la valeur restant soutenue par les rumeurs de rachat de la société d'exploitation de Disneyland Paris par sa maison mère Walt Disney.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant