Les valeurs à suivre à la mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
TECHNIP, PLUS FORTE BAISSE DU CAC40 À MI-SÉANCE
TECHNIP, PLUS FORTE BAISSE DU CAC40 À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, pratiquement inchangée à la mi-séance avant le vote du Parlement grec sur les réformes exigées par les partenaires européens d'Athènes et l'audition de la présidente de la Fed Janet Yellen par la commission des Services financiers de la Chambre des représentants.

A 12h12, l'indice CAC 40 cède 0,01% à 5.031,82 points.

* TECHNIP perd 2,28%, plus forte baisse du CAC 40, VALLOUREC lâche 1,52%, CGG 1,64% et MAUREL ET PROM 1,16%, les cours du pétrole (-1,23% pour le baril de Brent) étant plombés par la perspective d'une augmentation de l'offre avec la production iranienne, suite à l'accord conclu sur le nucléaire iranien prévoyant notamment la suspension progressive des sanctions économiques à l'encontre de l'Iran.

* SCHNEIDER ELECTRIC recule de 1,61%. Des analystes s'interrogent sur les conséquences du ralentissement chinois pour le secteur et le niveau élevé des stocks, qui pourraient peser sur l'activité des groupes de biens d'équipement.

* DANONE (-1,34%) pâtit de l'avertissement lancé la veille par l'américain Mead Johnson Nutrition, qui a fait état d'un environnement difficile en Chine.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (-0,67%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe, pénalisé par une note de Crédit suisse qui se montre prudent pour les groupes automobiles face aux risques de baisse sur les marchés européens et chinois.

MICHELIN cède 0,7%, VALEO 0,27% et PSA 0,17%, quand, hors CAC, PLASTIC OMNIUM abandonne 1,51%. En revanche, RENAULT avance de 0,98%, Credit suisse ayant entamé le suivi de la valeur avec un conseil à "surperformance" au regard d'un meilleur positionnement du constructeur.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+1,21%) est en tête des hausses du CAC 40, soutenu par l'amélioration attendu des résultats du groupe, souligne un stratégiste.

* LAFARGEHOLCIM, né de la fusion entre le français Lafarge et le suisse Holcim, avance de 0,91% après avoir confirmé viser 1,4 milliard d'euros de synergies dans les trois ans grâce à la complémentarité entre les deux cimentiers.

* EDF avance de 0,67%. HSBC a relevé sa recommandation sur la valeur d'"alléger" à "conserver".

* VINCI s'octroie 0,36%. Nomura a entamé la couverture du titre en conseillant de l'"acheter", le broker soulignant la "forte" génération de free cash flows et la valorisation du groupe.

* RUBIS (+4,46%) a inscrit un nouveau plus haut historique, à 69,20 euros, et signe la plus forte progression de l'indice SBF 120, Berenberg anticipant d'autres acquisitions par le spécialiste de l'aval pétrolier et chimique pour alimenter la croissance du groupe.

* PLASTIVALOIRE (+6,8%) a, lui aussi, signé un nouveau plus haut historique, à 57,89 euros, le fabricant de pièces plastiques complexes bénéficiant toujours de l'annonce de ses dernières acquisitions. "Il y a encore du potentiel dans le secteur à plus long terme", juge Jean-Baptiste Barenton, analyste chez Portzamparc.

* INNATE PHARMA avance de 4,28%, des analystes continuant de souligner le changement de dimension de la biotech française après l'accord conclu avec AstraZeneca, qui vient d'entrer en vigueur et pour lequel la société marseillaise a encaissé le 30 juin un paiement initial de 250 millions de dollars (227 millions d'euros).

* EUROFINS SCIENTIFIC (+2,05%) a annoncé mercredi l'acquisition de la société Nihon Soken, spécialisée dans les services d'analyses dans le domaine de l'environnement au Japon.

* DBV TECHNOLOGIES grimpe de 2,0% après avoir annoncé le lancement et le prix d'une émission de titres aux Etats-Unis, la société biopharmaceutique espérant lever près de 245 millions de dollars (environ 222 millions d'euros) à travers cette opération.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raphaël Bloch, édité par Gilles Guillaume)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant