Les valeurs à suivre à la mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
EDF, PLUS FORTE BAISSE DE LA BOURSE DE PARIS À LA MI-SÉANCE
EDF, PLUS FORTE BAISSE DE LA BOURSE DE PARIS À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en nette hausse à la mi-journée, sur fond d'espoir d'un accord sur le budget américain.

A 12h55, l'indice CAC 40 prend 0,9% à 3.548,15 points.

* EDF (-2,73%) accuse la plus forte baisse des rares replis du CAC 40. La valeur a touché un nouveau plus bas historique en début de séance à 13,39 euros, Le Parisien rapportant, à la suite d'une décision du Conseil d'Etat, que le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité ERDF, filiale à 100% d'EDF, devrait rembourser au total près de 8,8 milliards d'euros aux clients du groupe en raison d'une surfacturation réalisée depuis 2009.

EDF a indiqué que la décision du Conseil d'Etat n'aurait pas d'impact sur ses résultats et a assuré que cela n'entraînerait aucun remboursement de la part du groupe envers ses clients.

* Les VALEURS CYCLIQUES profitent de la perspective d'un compromis avant la fin de l'année aux Etats-Unis au sujet du "fiscal cliff" qui menace de replonger le pays en récession s'il n'est pas évité.

STMICROELECTRONICS (+3%) est en tête du CAC 40, ALSTOM prend 2,3%, BOUYGUES 2,9% et SCHNEIDER ELECTRIC 2,1%. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base s'octroie 2,1% et celui de l'automobile 1,5%.

* FRANCE TELECOM reprend 2,5% après avoir perdu 3,8% en trois séances.

* GDF SUEZ progresse de 2,2%. Credit Suisse a relevé sa recommandation à "neutre" sur la valeur, contre "sous-performer", l'intermédiaire estimant que la réforme du marché du gaz en France devrait profiter à moyen terme au groupe.

* EIFFAGE (+12,7%) signe la plus forte hausse de l'indice SBF 120, la valeur accélérant sa hausse après avoir franchi une résistance technique importante, située autour de 28,5 euros.

* A l'inverse, GEMALTO, qui a pris près de 5% en cinq séance, abandonne 3,7%, plus forte baisse du SBF 120.

* CEGEDIM (+15,6%) figure parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes représentant plus de six fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, la valeur faisant notamment l'objet de spéculations sur une possible annonce après que le groupe a rencontré des investisseurs ces derniers jours.

* EUROPACORP bondit de 8,5%, la société de production fondée par le cinéaste Luc Besson ayant renoué avec les bénéfices lors de son premier semestre fiscal clos fin septembre.

* LAURENT-PERRIER (-1,1%) a publié un résultat net part du groupe en baisse de 27% à 6,9 millions d'euros et une marge opérationnelle en recul de 5,4 points, à 16,2% au titre du premier semestre de son exercice 2012-2013.

Le groupe de maisons de champagne explique avoir notamment subi l'impact de la baisse de près de 30% du rendement de la vendange 2012. Il ajoute que, malgré un "marché européen (qui) invite à la plus grande prudence", il devrait continuer de bénéficier d'une demande bien orientée au grand export.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant