Les valeurs à suivre à la mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
ALCATEL-LUCENT, PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
ALCATEL-LUCENT, PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en forte hausse à la mi-journée, toujours dopée par la décision de la Banque centrale européenne de lancer un vaste plan de rachats de dettes souveraines.

A 12h28, l'indice CAC 40 gagne 1,85% à 4.636,86 points, au plus haut depuis juin 2008, au lendemain d'un gain de 1,52%.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES et le SECTEUR IMMOBILIER européen (+2,04%) profitent de la décision de la BCE qui doit lui permettre d'injecter des centaines de milliards d'euros dans le système financier de la zone euro pour tenter de relancer le crédit et l'activité.

ACCOR prend 3,59%, SAINT-GOBAIN 3,13% et UNIBAIL-RODAMCO 2,72%. Hors CAC, NEXITY (+6,49%) est en tête des hausses du SBF 120 devant FONCIÈRE DES RÉGIONS (+5,37%).

* RENAULT est en hausse de 2,64%. Le PDG de Renault-Nissan a relevé jeudi sa prévision de croissance du marché automobile européen en 2015 après l'annonce de la BCE, a indiqué à Reuters une porte-parole de l'alliance des deux constructeurs.

* ALCATEL-LUCENT (+4,04%) est en tête du CAC 40, l'équipementier télécoms profitant également d'une publication meilleure qu'attendu du spécialiste américain de la transmission de données sur fibre optique Infinera.

* AIRBUS GROUP avance de 4,0% alors que l'euro est tombé sous 1,13 dollar (à 1,1222 dollar) après la décision de la BCE.

* EDF (+2,88%) étudie des possibilités d'évolution de sa filiale RTE qui pourraient inclure la vente d'une participation dans l'opérateur du réseau de transport d'électricité français ou une scission partielle, selon l'agence Bloomberg.

* En revanche, GEMALTO perd encore 2,31%, plus forte des deux seules baisses du CAC 40, au lendemain d'un recul de 2,71% consécutif à la décision de Goldman Sachs d'abaisser sa recommandation d'"acheter" à "neutre" sur la valeur, le broker évoquant notamment un manque de clarté sur les applications de plates-formes du groupe dans les systèmes de paiement par téléphones mobiles.

* ARCELORMITTAL recule de 2,22%. Des analystes, comme chez Jefferies, estiment que la faiblesse de la demande et des prix des métaux devraient continuer de peser sur les résultats du groupe cette année. En outre, l'activité dans le secteur manufacturier chinois s'est à nouveau contractée en janvier, selon l'enquête HSBC/Markit.

* MAUREL & PROM (-4,8%) accuse la plus forte baisse du SBF 120, la compagnie pétrolière décevant les investisseurs au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires en baisse l'an dernier et après avoir prévenu ne pas verser de dividende au titre de 2014.

* THALES (-3,1%) a annoncé que le constructeur naval militaire DCNS, dont il détient 35%, prévoyait désormais pour l'exercice 2014 une perte nette de l'ordre de 300 millions d'euros en raison de difficultés concentrées dans les activités de diversification dans l'énergie et certains programmes navals.

* STMICROELECTRONICS s'octroie 2,51%, Exane BNP Paribas ayant relevé son conseil de "neutre" à "surperformance" sur le fabricant de semi-conducteurs à la faveur de la baisse de l'euro.

* BOIRON (+7,68%) occupe la tête des hausses du CAC Mid & Small dans des volumes représentant le double de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, le laboratoire anticipant une progression de son résultat opérationnel 2014.

* AB SCIENCE avance de 4,59%, un comité indépendant ayant recommandé la poursuite d'une étude sur le masitinib, la molécule vedette du laboratoire pharmaceutique.

* PIERRE & VACANCES CENTER PARCS s'octroie 4,53% après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 16,3% à 306,8 millions d'euros au premier trimestre de l'exercice 2014-2015.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant