Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
HAVAS, DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE
HAVAS, DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en légère baisse à la mi-journée, avant une série d'indicateurs économiques américains qui pourraient renseigner les investisseurs sur la politique monétaire de la Fed et le calendrier de la réduction de ses rachats d'actifs.

A 12h54, l'indice CAC 40 cède 0,17% à 4.099,69 points dans des volumes limités à 864 millions d'euros sur NYSE Euronext, soit 34% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois:

* Les BANCAIRES européennes (-0,91%) sont délaissées alors que les investisseurs s'attendent à ce que la Fed annonce la semaine prochaine une réduction de ses rachats obligataires.

BNP PARIBAS recule de 2,14%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE de 2,08% et CREDIT AGRICOLE de 1,52%, plus fortes baisses du CAC 40.

* Le secteur MINIER continue d'être affecté par le recul des cours de l'or (-5,6% cette semaine) en raison de la perspective d'une réduction des liquidités de la Fed et de l'apaisement des tensions au Proche-Orient.

L'indice Stoxx du secteur des ressources de base (-1,86%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe, ArcelorMittal perd 1% et ERAMET 1,88%.

* HAVAS (-3,8%) accuse la plus forte baisse du SBF 120, Exane BNP Paribas ayant abaissé son conseil sur le titre du groupe de publicité, de "surperformer" à "neutre", en invitant à la prise de bénéfices sur la valeur.

En revanche, PUBLICIS, sur lequel le broker a relevé son objectif de cours de 67 à 80 euros, grimpe de 1,21%.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil DÉFENSIF bénéficient de l'attentisme des investisseurs avant la réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

PERNOD RICARD grimpe de 0,85%, ESSILOR INTERNATIONAL de 0,74% et DANONE de 0,68%. L'indice Stoxx du secteur agroalimentaire européen prend 0,56%.

* LEGRAND (+1,34%, plus forte hausse du CAC 40) se négocie à son plus haut historique, les analystes se déclarant optimistes sur la capacité du groupe à continuer de croître tout en améliorant sa rentabilité. Les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipent une croissance de près de 5% pour chacun des deux prochains exercices avec une rentabilité opérationnelle revenue à plus de 20% à fin 2015. Moody's a relevé la note à long terme du groupe de BAA1 à A3 avec une perspective stable.

* STMICROELECTRONICS (+1,25% à 6,899 euros) poursuit son ascension après avoir franchi la veille deux résistances techniques fortes, sa moyenne mobile à 50 jours (alors à 6,67 euros) et un seuil à 6,68 euros.

* MICHELIN (+1,03% à 77,72 euros) teste une nouvelle fois une résistance technique située autour de 78 euros après un rebond sur un support à près de 77 euros.

* CGG (+1,95% à 18,795 euros) est en tête des hausses du SBF 120, la valeur ayant franchi à la hausse sa moyenne mobile à 50 jours, à 18,69 euros.

* SEB (+1,81%) profite des retombées dans les notes de plusieurs analystes de la visite de son site de Rumily (Haute-Savoie), qui a permis de mieux appréhender les atouts du groupe, estime Gilbert Dupont. Société générale a de son côté décidé de relever son conseil sur le titre de "vendre" à "conserver".

* EURO DISNEY bondit de 8,58% dans des volumes représentant 19 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, l'augmentation du montant des rachats d'actions de sa maison-mère Walt Disney incitant les investisseurs à la spéculation sur l'exploitant du parc Disneyland Paris.

Euro Disney n'a souhaité faire aucun commentaire.

Alexandre Boksenbaum-Granier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant