Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
AIRBUS GROUP, UNE DES VALEURS SUIVIES À MI-SÉANCE
AIRBUS GROUP, UNE DES VALEURS SUIVIES À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée, l'atténuation relative des tensions dans l'est de l'Ukraine alimentant le rebond du marché pénalisé dernièrement par la situation géopolitique internationale et désireux de se projeter davantage sur les résultats d'entreprises.

A 12h27, l'indice CAC 40 avançait de 0,88% à 4.342,72 points:

* TOTAL gagne 2,11%, premier contributeur à la hausse du CAC 40, avec la progression des cours du pétrole, le baril de brut léger américain grimpant de 0,6% sur fond d'intensification de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza.

* TECHNIP progresse de 2,46%, plus forte hausse du CAC 40 dans le sillage de Saipem, le groupe italien de services pétroliers progressant de 3,82% à Milan à la faveur de rumeurs évoquant une possible sortie d'Eni, qui aurait, selon la presse transalpine, sondé à ce sujet les intérêts de Rosneft, Subsea7 et Seadrill.

* AIRBUS GROUP, qui avait souffert récemment comme d'autres valeurs liées à l'aéronautique des tensions géopolitiques, en particulier en Ukraine avec le crash de Malaysia Airlines, grimpe de 2,24%.

* De nombreuses VALEURS au profil risqué comme les CYCLIQUES et les FINANCIÈRES profitent de la volonté des investisseurs de passer des tensions géopolitiques à la microéconomie.

VINCI est en hausse de 2,08%, SCHNEIDER ELECTRIC de 1,57%, AXA de 1,32%, ou encore CREDIT AGRICOLE de 1,24%.

* En revanche, PUBLICIS (-4,86%) accuse la plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant même touché en matinée un plus bas de près d'un an après avoir prévenu qu'il lui serait "très difficile" d'atteindre sa prévision de croissance pour 2014 suite à un coup de frein brutal au deuxième trimestre.

* BNP PARIBAS lâche 0,34%. Credit Suisse (-1,57%) a fait état de sa plus forte perte trimestrielle depuis l'effondrement de Lehman Brothers en 2008, en raison notamment d'une charge de 1,6 milliard de francs suisses (1,32 milliard d'euros) liée au règlement d'un litige fiscal avec la justice américaine. La banque suisse a également annoncé sa sortie du négoce de matières premières.

* GECINA (-0,52%) a annoncé mardi un résultat récurrent net en repli de 0,7% pour le premier semestre 2014.

* GENFIT (+4,46%) signe la plus forte progression du SBF 120, les investisseurs américains s'intéressant de près à la valeur depuis une note de Deutsche Bank le 14 juillet.

* MONTUPET (+4,27%) gagne encore du terrain, au lendemain d'un gain de 4%. Les analystes anticipent une accélération de la croissance pour le chiffre d'affaires du deuxième trimestre que le groupe annoncera ce jeudi.

* SOITEC s'adjuge 4,07%, le fabricant de matériaux semi-conducteurs profitant de ses prévisions pour la suite de son exercice décalé 2014-2015.

* STMICROELECTRONICS s'octroie 2,54%. Son concurrent ARM Holdings (+5,5%) a fait part mardi d'une hausse de 9% de son bénéfice au deuxième trimestre, porté par une forte demande pour ses licences de processeurs.

* KLÉPIERRE (+0,92%) a relevé son objectif de cash flow net courant pour 2014 grâce notamment aux cessions d'actifs immobiliers réalisées depuis le début de l'année.

* BIOALLIANCE PHARMA (+4,66%, plus forte hausse du CAC Mid & Small) a annoncé lundi le lancement aux Etats-Unis du Sitavig, son traitement de l'herpès labial, par son partenaire commercial, Innocutis Holdings LLC. En outre, BioAlliance s'est vu délivrer pour le produit un nouveau brevet par l'Office américain des brevets et des marques qui confère au Sitavig une exclusivité de marché jusqu'en décembre 2029.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant