Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
MICHELIN AVANCE À LA MI-SÉANCE
MICHELIN AVANCE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée, Démocrates et Républicains du Sénat américain ayant parlé d'énormes progrès en vue d'un accord provisoire pour éviter un défaut de paiement aux Etats-Unis.

A 12h53, l'indice CAC 40, qui a ouvert un "gap haussier" entre 4.222,96 et 4.232,13 points, gagne 0,65% à 4.250,10 points.

* Les VALEURS CYCLIQUES et les FINANCIÈRES sont soutenues par les espoirs d'un compromis provisoire aux Etats-Unis permettant d'écarter la menace d'un défaut sur la dette.

MICHELIN, qui a annoncé une hausse de 2% du marché européen des pneumatiques de voitures et de camionnettes en septembre, avance de 1,94%. BOUYGUES prend 2,49%, VALLOUREC 1,93% et CAPGEMINI 1,23%. Hors CAC, FAURECIA, pénalisé la veille (-1,9%) par sa maison mère PSA, grimpe de 4,26%.

Du côté des financières, SOCIETE GENERALE s'octroie 1,67%, CREDIT AGRICOLE 1,21%, AXA 1,34% et BNP PARIBAS 0,78%.

L'indice Stoxx du secteur automobile européen est en hausse de 1,27%, celui des banques de 0,97% et la construction de 0,88%.

* SOLVAY (+4,06%) signe la plus forte hausse de l'indice CAC 40, Kepler Cheuvreux ayant relevé son conseil sur le groupe de chimie de "conserver" à "acheter" en anticipant des résultats meilleurs qu'attendu.

* Le secteur des RESSOURCES DE BASE (+2,45%, plus forte hausse sectorielle en Europe) profite des espoirs d'un accord aux Etats-Unis ainsi que du relèvement de l'objectif de production de cuivre pour 2013 de Rio Tinto (+3,7%).

ARCELORMITTAL progresse de 3,46% et ERAMET de 2,94%.

APERAM (+8,03%) occupe la tête des hausses du SBF 120 grâce également à la Société générale qui a réintégré l'aciériste dans sa liste de valeurs Small & Mid Caps préférées, le broker soulignant la faiblesse des stocks d'acier inoxydable et les effets d'une reprise des prix du nickel.

* ALSTOM (+2,15%) a signé lundi avec la société sud-africaine Prasa un contrat d'une valeur de plus de quatre milliards d'euros pour la fourniture de matériel roulant, maintenance comprise , ce qui devrait restaurer la confiance des investisseurs dans le titre, estiment des analystes.

* PUBLICIS prend 2,28% alors qu'Omnicom Group, avec qui le groupe français a engagé un rapprochement pour former le leader mondial du secteur, publie ses résultats ce mardi, les investisseurs espérant de nouvelles informations sur la fusion entre les deux sociétés.

* En revanche, LEGRAND recule de 1,99% à 40,62 euros, plus forte baisse du CAC 40, le titre n'ayant pas réussi à franchir avec conviction une résistance technique située à 41,5 euros.

* ACCOR perd 1,12% après avoir atteint un plus haut depuis mars 2011 à 33 euros avant la publication jeudi de son activité du troisième trimestre, pour laquelle certains investisseurs espèrent obtenir des précisions sur la situation du groupe en Chine.

* Des VALEURS offrant un profil DEFENSIF sont délaissées avec le regain d'optimisme entourant la situation aux Etats-Unis.

PERNOD RICARD lâche 0,79%, DANONE 0,73%, ORANGE 0,3% et GDF SUEZ 0,23%.

* NEXANS (-14,92%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant près de 10 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le fabricant de câbles ayant dévoilé un projet d'augmentation de capital de 284 millions d'euros et une restructuration de ses activités européennes passant par la suppression de 468 emplois.

* CASINO s'adjuge 3,06%, le distributeur ayant vu sa croissance organique s'accélérer au troisième trimestre grâce à une forte progression de son activité à l'international, les analystes saluant la baisse limitée des ventes de l'enseigne Géant Casino.

* TECHNICOLOR grimpe de 3,75% à 4,15 euros. Oddo Securities, qui conseille la valeur à l'achat avec un objectif de cours de 5 euros, estime que le titre pourrait atteindre les 8 euros grâce au succès des initiatives prises en matière de brevets ou encore avec un nouveau refinancement de la dette.

* AUDIKA (+11,11% dans des volumes représentant 7,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext) signe la plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small après avoir enregistré au troisième trimestre un redressement de son activité, qui reste toutefois à confirmer.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant