Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA COTATION DU TITRE ALSTOM SUSPENDUE À LA BOURSE DE PARIS
LA COTATION DU TITRE ALSTOM SUSPENDUE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, plombée par la montée des tensions en Ukraine, dont le Premier ministre a estimé que la Russie voulait déclencher une Troisième Guerre mondiale en occupant "militairement et politiquement" son pays.

A 12h57, l'indice CAC 40 recule de 0,45% à 4.459,47 points.

* ALSTOM est suspendue en Bourse dans l'attente d'un communiqué. Le groupe réunit son conseil d'administration dans l'après-midi, a-t-on appris de sources proches du dossier, alors que circule l'hypothèse d'un rachat de tout ou partie du groupe français par l'américain General Electric, ce qui a fait bondir la valeur d'environ 11% jeudi.

Selon des sources syndicales, le PDG Patrick Kron a déclaré vendredi lors d'un comité de groupe européen qu'Alstom menait des discussions en vue d'une "opération industrielle" mais il n'a pas accrédité les rumeurs d'OPA de la part de GE.

BOUYGUES, qui détient 29% du capital d'Alstom, s'octroie 2,34% au lendemain d'une hausse de 4,6%.

* Le regain de tensions entre l'Ukraine et la Russie pèsent particulièrement sur les valeurs CYCLIQUES et les FINANCIÈRES.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, exposée à la Russie à travers sa filiale Rosbank, recule de 2,12%. CRÉDIT AGRICOLE abandonne 1,34%, SCHNEIDER ELECTRIC 1,33% et ARCELORMITTAL 1,18%.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (-1,28%) enregistre la plus forte baisse sectorielle en Europe avec PSA, qui lâche 3,01% malgré le rebond de ses ventes mondiales au premier trimestre grâce à la reprise du marché en Europe et à la vigueur de la demande en Chine. Des analystes soulignent un modèle moins diversifié et moins solide que celui de RENAULT (-1,07%) qui a, lui, fait état d'une hausse de 5,1% de ses immatriculations de voitures dans le monde au premier trimestre.

* GEMALTO (-2,53%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 au lendemain d'un recul de 2,55%, encore pénalisée par sa publication trimestrielle montrant que le spécialiste des cartes à puces a souffert de l'euro fort au premier trimestre et a enregistré une croissance contrastée selon les régions et les activités.

* ORANGE lâche 1,54%, avec le secteur européen des télécoms (-0,55%), dans le sillage du hollandais KPN (-2,03%) qui a fait état d'un résultat plus faible qu'attendu au premier trimestre (La dépêche en anglais :)

* SEB (-3,24%) accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 au lendemain de l'annonce par le spécialiste du petit électroménager d'un chiffre d'affaires et d'un résultat opérationnel des activités lourdement pénalisés par le change au premier trimestre.

* En revanche, KERING (+4,27%) signe la plus forte des hausses du SBF 120 au lendemain de la publication par le groupe spécialisé dans l'habillement et les accessoires d'un chiffre d'affaires trimestriel jugé encourageant.

* VINCI s'inscrit en hausse de 1,64% après que le groupe de BTP et de concessions a rassuré les investisseurs avec sa publication trimestrielle.

* SAFT (+1,76%) a fait état d'une hausse de 15,5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre à taux de change courants, à 154,3 millions d'euros et confirme ses objectifs de ventes et de profitabilité pour l'année 2014.

* L'ORÉAL grimpe de 0,66%. Berenberg a relevé son conseil sur la valeur de "conserver" à "acheter", le broker estimant que la stratégie d'innovation et marketing du groupe devrait soutenir la croissance à un rythme supérieur à la moyenne de celui du marché sur le moyen-long terme.

* CGG (+0,62%) a annoncé vendredi avoir racheté 81,4% des OCEANE 2016 de la société en circulation pour un montant d'environ 293 million d'euros et proposer un rachat du solde de ces obligations convertibles au même prix (28,60 euros).

* INTERPARFUMS (+0,54%) a publié un chiffre d'affaires en hausse de 16,2% à périmètre comparable au titre du premier trimestre, à 74,8 millions d'euros, et a confirmé son objectif de 280 millions pour l'ensemble de 2014.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant