Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LE TITRE EDF DÉCROCHE À LA MI-SÉANCE À LA BOURSE DE PARIS
LE TITRE EDF DÉCROCHE À LA MI-SÉANCE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 se replie de 0,37% à 3.967,50 points à 12h15, dans des volumes peu étoffés, après avoir atteint la veille en séance un nouveau plus haut annuel à 3.983,05 points.

* Plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120, EDF décroche de 4,63%, Bank of America-Merrill Lynch ayant abaissé son conseil de "neutre" à "sous-performance" sur la valeur.

* ALSTOM (-3,36%) souffre pour sa part d'un abaissement de recommandation de Morgan Stanley. Le broker est passé de "surpondérer" à "pondération en ligne" sur la valeur, avec un objectif de cours abaissé à 33 euros contre 38 euros. Citigroup a également réduit son objectif de cours, de 38 euros à 34 euros.

* CNP ASSURANCES recule de 2,73%, troisième plus forte baisse du SBF 120. L'assureur a surpris les marchés en relevant le coût de la crise chypriote et du plan de sauvetage de l'île dans ses comptes du premier trimestre.

* En tête du CAC 40, ACCOR avance de 2,3%. La valeur, qui a déjà bondi de 2,5% la veille, a franchi une résistance technique autour de 26,25 euros pour repasser au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours (26,52 euros).

L'ensemble du secteur est bien orienté, SODEXO prenant 2,53% sur le SBF 120 et l'indice Stoxx 600 du transport et des loisirs signant la deuxième plus forte hausse sectorielle en Europe (+0,92%).

* Les VALEURS DU LUXE sont dopées par l'annonce du suisse Richemont (+5,45%) sur son dividende et ses ventes d'avril.

PPR gagne 0,87% et LVMH 0,98%. L'indice Stoxx 600 du compartiment prend 0,96%, soit la meilleure performance sectorielle en Europe.

* UBISOFT caracole en tête des valeurs du SBF 120 (+6,29%), au lendemain de la publication de ses résultats annuels, jugés meilleurs que prévu par le marché.

* RODRIGUEZ GROUP chute de 6,93%, après avoir perdu jusqu'à plus de 10% dans les premiers échanges, le spécialiste des yachts de luxe ayant vu son chiffre d'affaires chuter de 31% au deuxième trimestre de son exercice 2012-2013.

* CYBERGUN grimpe de 9,38% après l'annonce du lancement d'une augmentation de capital ouverte au public d'un montant de 4,6 millions d'euros. Les analystes de Portzamparc notent que cette levée de fonds était attendue et indispensable pour restaurer l'équilibre bilanciel du groupe.

La société de tir de loisir a également fait état d'un chiffre d'affaires consolidé de 69 millions d'euros pour l'exercice clos fin mars, en recul de 19%, un chiffre jugé conforme aux attentes par les analystes de Gilbert Dupont.

Blandine Hénault, édité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant