Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS MARQUE UNE PAUSE À LA MI-JOURNÉE
LA BOURSE DE PARIS MARQUE UNE PAUSE À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 marque une pause (-0,4% à 4.476,5 points à 13h15) après son envolée de la veille provoquée par la baisse de taux surprise et le plan d'achats d'ABS et d'obligations sécurisées annoncés par la Banque centrale européenne.

Le marché attend la publication des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis, à 14h30.

* Les valeurs sensibles à la parité de change euro/dollar profitent encore de l'effet BCE qui a fait tomber la monnaie unique sous 1,30 dollar.

AIRBUS GROUP gagne 1,03%. SAFRAN prend 1,49% à 51,61 euros, la valeur ayant en outre franchi une résistance à 51,29 euros.

RENAULT gagne 1,52% et FAURECIA 1,3%, les valeurs de l'automobile s'inscrivant comme la plus forte hausse sectorielle en Europe (+0,43%).

* GDF SUEZ prend 2%, en tête du CAC 40, alors que Morgan Stanley a ajouté le titre à sa liste de valeurs préférées, avec une recommandation à "surpondérer".

* CARREFOUR cède 2,04% à 26,145 euros, plus forte baisse du CAC 40. La valeur est passée sous sa moyenne mobile à 50 jours (à 26,735 euros).

* Les annonces de la BCE de nature à soutenir l'activité économique et le crédit profitent encore globalement aux valeurs CYCLIQUES et BANCAIRES. ORANGE gagne 0,89%, BOUYGUES 0,6%, LAFARGE 0,36%, CRÉDIT AGRICOLE 0,77%. Hors CAC 40, SOITEC s'adjuge 4,69% et REXEL 2,9%.

* NEOPOST, avec un gain de 5,7%, s'inscrit en tête du SBF 120. Le fournisseur de solutions de traitement du courrier, qui bénéficie lui aussi de la baisse de l'euro, a confirmé ses prévisions annuelles après avoir amélioré son activité dans ses deux pôles d'activité et en Amérique du Nord, où il a renoué avec la croissance au deuxième trimestre.

Natixis et Gilbert Dupont ont relevé leur conseil sur la valeur.

* HERMÈS INTERNATIONAL (-2,1%, plus forte baisse du SBF 120) reste sous pression depuis l'accord trouvé avec LVMH (-0,65%) qui met fin au moins pour cinq ans aux spéculations sur une prise de contrôle du sellier par le numéro un mondial du luxe.

* CARMAT bondit de 11%. La société qui a mis au point un coeur artificiel a, selon des informations de presse, procédé le mois dernier à une deuxième implantation sur un patient en France, au CHU de Nantes.

(Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant