Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LE TITRE BNP PARIBAS, PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
LE TITRE BNP PARIBAS, PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée sur fond d'incertitudes entourant la Grèce alors qu'Athènes ne présentera pas de liste de réformes économiques vendredi à Riga lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro.

A 12h26, l'indice CAC 40 perd 0,59% à 5.161,92 points.

* Le SECTEUR du LUXE pâtit de la publication décevante de Kering et de l'avertissement de Richemont (-0,84%). et

KERING chute de 5,65%, plus forte baisse du CAC 40, les investisseurs s'inquiétant pour Gucci, la marque phare du groupe français dont l'activité à une nouvelle fois déçu au premier trimestre.

LVMH cède 1,8% et HERMÈS 1,67%.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES pâtissent de leur profil plus risqué dans un contexte de marché marqué par les doutes et les incertitudes.

LAFARGE abandonne 1,95%, ACCOR 1,62%, LEGRAND 1,42% et SAINT-GOBAIN 1,16%.

* En revanche, BNP PARIBAS s'octroie 2,01%, plus forte hausse du CAC 40. Morgan Stanley a relevé son conseil sur la valeur de "pondération en ligne" à "surpondérer", le broker soulignant les effets des mesures de la BCE ou encore l'amélioration de la qualité des actifs.

* ESSILOR grimpe de 1,97%. Plusieurs brokers ont relevé leur recommandation et/ou objectif de cours sur la valeur à la suite de la publication trimestrielle du groupe, marquée par une progression de ses ventes grâce à son dynamisme en Amérique du Nord et à d'importants effets de change positifs.

* ALCATEL-LUCENT (+1,63%) est soutenue par Bernstein et Barclays qui se montrent optimistes sur les effets de la fusion avec Nokia (+2,04%).

* PUBLICIS ajoute 0,87% à sa hausse de 6,18% mardi résultant de sa publication trimestrielle.

* RENAULT avance de 0,84%. L'Etat a porté sa participation dans le capital du constructeur automobile à 19,74%, soit la part qu'il avait annoncé vouloir au maximum détenir.

* ZODIAC AEROSPACE (+9,23%, plus forte hausse du SBF 120) a rassuré les investisseurs en déclarant avoir réduit quasiment par trois en un mois son retard dans la fabrication de sièges d'avions.

* BIC (+8,71%) a inscrit un plus haut historique à 158,75 euros après avoir fait état de résultats trimestriels en forte hausse avec la progression de ses ventes.

* PLASTIC OMNIUM (+0,97%) a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 12% au premier trimestre et a confirmé sa prévision d'une progression de ses résultats au premier semestre et sur l'ensemble de l'année.

* GENFIT (-5,69%, plus forte baisse du SBF 120) porte à 9,6% son recul depuis lundi soir, la valeur marquant une pause après un bond de 45,76% entre les 9 et 20 avril sur fond de spéculations croissantes autour d'annonces que pourrait faire le groupe à l'occasion d'un congrès très attendu à Vienne cette semaine.

* INGENICO abandonne 4,54% après avoir clôturé à un plus haut historique mardi, soutenue alors, selon des opérateurs de marché, par de nouvelles spéculations d'un retrait de SAFRAN (+0,26%) du capital du spécialiste des services de paiement, qui pourrait faciliter un rachat du groupe. Aurel BGC juge ces rumeurs un "peu bancales" et "plus crédible" une erreur sur la taille d'un ordre au fixing du marché.

* VALLOUREC perd 3,97%, plombée par une note de Natixis dans laquelle le broker dit s'attendre à une "annus horribilis" pour le producteur de tubes sans soudure en acier malgré Valens, son plan d'économies.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant