Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, VALEUR À SUIVRE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, VALEUR À SUIVRE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-séance, plombée par la situation politique en Italie et les interrogations sur l'avenir de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

À 12h, l'indice CAC 40 cède 0,64% à 4.043,24 points, dans le sillage de la Bourse de Milan (-2,02%) mais dans des volumes cependant limités à 353 millions d'euros (13% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois) sur NYSE Euronext alors que la Bourse de Londres est fermée ('Summer Bank Holiday') :

* Les VALEURS BANCAIRES de la zone euro (-1,37%) sont particulièrement touchées par les inquiétudes liées à l'instabilité politique italienne, auxquelles s'ajoute la mise en cause par la Consob de Banca Monte dei Paschi di Siena (-3,11%) au coeur d'un scandale lié à de lourdes pertes sur des produits dérivés financiers.

CRÉDIT AGRICOLE abandonne 1,6%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,5% et BNP PARIBAS 1,01%, quand les banques italiennes abandonnent 3%.

* Les VALEURS CYCLIQUES pâtissent, avant la publication des commandes de biens durables du mois de juillet aux Etats-Unis, des interrogations toujours vives concernant la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine faute d'éléments de réponse clairs de la part de la Fed sur le calendrier de la réduction de ses rachats d'actifs.

STMICROELECTRONICS perd 1,86%, plus forte baisse du CAC 40, SCHNEIDER ELECTRIC 1,86%, ARCELORMITTAL 1,42% et SOLVAY 1,36%. L'indice Stoxx du secteur de la construction en zone euro lâche 0,86% et celui de l'automobile 0,61%.

* Le secteur de la DISTRIBUTION subit l'effet des doutes de certains investisseurs entourant la consommation, les achats d'habillement ayant de nouveau baissé en France au deuxième trimestre (-2,4%) et les dépenses en alimentation s'étant repliées de 1,2%.

CASINO recule de 2,08% et CARREFOUR de 1,63%. L'indice Stoxx du secteur de la distribution en zone euro recule de 0,89%.

* À rebours de tendance, des VALEURS offrant un profil DÉFENSIF profitent des incertitudes actuelles.

SANOFI (+1,15%), qui a fait état de résultats positifs pour son vaccin contre la grippe Fluzone High-Dose, est en tête des rares hausses du CAC 40.

Elle est suivie par ESSILOR (+0,23%) et UNIBAIL-RODAMCO (+0,08%), pour laquelle des gérants soulignent la qualité des résultats semestriels publiés en juillet et de la stratégie dans le contexte économique actuel. Hors CAC, KLEPIERRE avance de 0,69% et ILIAD de 0,14%.

L'indice Stoxx du secteur de la santé en zone euro s'octroie 0,56%, celui des télécoms 0,32% et l'immobilier 0,07%.

* NICOX (+2,12%) signe la plus forte hausse du SBF 120 dans des volumes représentant 1,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le rachat d'Onyx Pharmaceuticals par Amgen permettant à la biotech française de tester des résistances techniques.

* TF1 (-2,48% à 10,63 euros) accuse la plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant enfoncé un support technique à près de 11 euros.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant