Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
ARCELORMITTAL POURSUIT SA HAUSSE À LA MI-SÉANCE
ARCELORMITTAL POURSUIT SA HAUSSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en hausse de 0,17% à 4 414,42 points à 12h33, les actions engagées cette semaine par le gouvernement chinois pour soutenir son économie et l'attente de nouvelles mesures de la Banque centrale européenne la semaine prochaine rassurant les investisseurs dans un contexte mondial incertain.

* Les VALEURS BANCAIRES prennent 2,21%, plus forte hausse sectorielle en Europe, Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, ayant estimé que les banques européennes pouvaient gérer la politique des taux négatifs.

BNP PARIBAS gagne 2,48%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 2,45%, et CRÉDIT AGRICOLE 1,77%.

* ARCELORMITTAL grimpe encore de 3,3%, plus forte hausse du SBF 120 après une hausse de 8,39% mardi. Le groupe continue de profiter des mesures de l'Etat chinois contre les surcapacités et de la hausse, selon Berenberg, de ses tarifs de tôles d'acier aux Etats-Unis.

* TECHNIP perd 2,4% et TOTAL 0,72% alors que les stocks de pétrole ont atteint un nouveau record aux Etats-Unis, faisant baisser le cours du Brent de 0,95% à 36,46 dollars.

* BIOMÉRIEUX (-10,34%, plus forte baisse du SBF 120) a publié des résultats 2015 inférieurs au consensus, pénalisés par des éléments exceptionnels, et des prévisions jugées prudentes.

* FNAC perd 2,19% alors que Conforama vient contrecarrer ses projets de rachat de Darty (+9,544%) avec une offre non contraignante tout en numéraire à 125 pence par action sur le groupe britannique.

* ONXEO bondit de 5,35%, des investisseurs saluant la visibilité financière du groupe et l'acquisition de DNA Therapeutics.

* ALBIOMA perd 1,15% après que le producteur d'énergie indépendant a fait état de perspectives jugées décevantes.

* NEXITY recule de 2,84%. Le BPCE a annoncé la vente de sa participation de 12,7% au capital du groupe immobilier pour un montant total de 286,34 millions d'euros.

* CERENIS (-1,96%) a fait état d'une position de trésorerie brute de 43 millions d'euros à fin 2015, contre 7,8 millions fin 2014, et d'une perte nette de 16,6 millions l'an dernier (-6,6 millions un an plus tôt) en raison de 12,6 millions de dépenses de R&D.

(Joseph Sotinel, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant