Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
RENAULT, PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
RENAULT, PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en forte hausse à la mi-journée, les propos du président russe Vladimir Poutine sur l'Ukraine reléguant au second plan la baisse plus forte que prévu en mars de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne.

A 13h11, l'indice CAC 40 gagne 0,87% à 4.309,19 points.

* RENAULT (+3,69%) signe la plus forte progression du CAC 40. Le rebond du marché automobile européen s'est poursuivi en février pour le sixième mois consécutif, avec une hausse de 8,0%, selon l'association professionnelle ACEA. Le groupe Renault a enregistré une progression de 11,7% de ses ventes et PSA (+0,82%) une hausse de 3,6% des siennes.

MICHELIN grimpe de 1,15%. L'indice Stoxx du secteur automobile européen prend 0,96%.

* PLASTIC OMNIUM (+3,94%) a touché un nouveau plus haut historique à 27,505 euros. Exane BNP Paribas, qui a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "surperformer, estime dans une note que la valorisation de l'équipementier reste attrayante malgré sa récente hausse.

* CAPGEMINI progresse de 2,17%. HSBC a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "surpondérer" et porté son objectif de cours de 56 à 67 euros, le broker estimant que le groupe est entré dans un cercle vertueux dans un contexte de reprise des investissements cette année aux Etats-Unis et l'an prochain au Royaume-Uni et de prolifération des technologies numériques.

* INGENICO (+2,29%) occupe la tête des hausses du secteur technologique européen (+0,49%), la valeur profitant de discussions rapportées de sources proches du dossier pour le rachat de Nets Holding par les sociétés de capital investissement Advent International et Bain Capital.

ATOS, qui convoitait Nets selon le quotidien financier danois Børsen, perd 0,64% après avoir perdu jusqu'à 2,7% en matinée.

* Le SECTEUR TELECOMS reste au centre des préoccupations boursières, VIVENDI abandonnant 0,67%, BOUYGUES 0,21% et NUMERICABLE 0,07%. De son côté, ORANGE prend 1,03% et ILIAD 0,18%.

LE POINT sur le dossier des télécoms en France

* SCHNEIDER ELECTRIC perd 0,76% à 62,78 euros, plus forte baisse du CAC 40, la valeur ayant échoué à repasser au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours, à 62,93 euros.

* IPSOS (-1,32% à 29,795 euros) accuse la plus forte baisse du SBF 120, la valeur testant sa moyenne mobile à 200 jours, à 29,87 euros.

* AB SCIENCE (+7,79% à 14,95 euros) signe la plus forte progression du SBF 120, la valeur repassant au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours, enfoncée jeudi, à 13,89 euros.

* IPSEN (+1,71%) a déclaré qu'une étude clinique de phase IIa avait fait apparaître des résultats positifs pour son médicament Dysport dans le traitement de l'incontinence urinaire liée à une maladie neurologique.

* AUDIKA (+1,69%) a confirmé son objectif de renouer avec la croissance de ses résultats en 2014 après avoir fait état de comptes 2013 plombés par les dépréciations, les provisions et les coûts liés à la réorganisation de ses activités.

* JCDECAUX (+1,11%) a annoncé un accord portant sur l'acquisition de la totalité de Cemusa, filiale du groupe FCC de?die?e a? la communication exte?rieure, pour une valeur d'entreprise de 80 millions d'euros.

* BOURSORAMA est suspendue après que SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+1,07%) a lancé une offre publique d'achat sur les quelque 23% de titres qu'elle ne détient pas déjà dans sa filiale de banque en ligne.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant