Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
CARREFOUR PORTÉ PAR LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION À MI-SÉANCE
CARREFOUR PORTÉ PAR LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 progresse de 1,32% à 4.284 points à 13h, au lendemain d'une hausse de 1,18%, après une matinée où la nervosité et l'hésitation ont dominé alors que se poursuit la chute des cours pétroliers.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+4,3%) signe la plus forte hausse du CAC 40 et, hors CAC, SUEZ ENVIRONNEMENT gagne 3,8%. Morgan Stanley, qui recommande la prudence sur l'ensemble du secteur des services aux collectivités, a relevé son conseil sur les deux titres, de pondération en ligne à surpondérer. Le broker a ajouté Veolia à sa liste de ses valeurs préférées du secteur.

* CARREFOUR (+3,9%) est dopée comme le secteur européen de la distribution (plus forte hausse sectorielle en Europe avec un gain de 2,4%) par les annonces de l'allemand METRO (+3,9%) qui a fait état de ventes solides pour la période des fêtes de fin d'année.

* EDF avance de 3,5%. La ministre de l'Energie Ségolène Royal, dans une interview à L'Usine nouvelle, déclare qu'il faut programmer une nouvelle génération de réacteurs pour remplacer les anciennes centrales nucléaires.

* GEMALTO (-1,48%) accuse la plus forte baisse du CAC 40. Exane BNP Paribas a abaissé sa recommandation sur le titre de neutre à sous-performance avec un objectif de cours ramené de 62 à 55 euros. Le broker estime que le "récent rally" était injustifié et que la valeur se traite à 17 fois le bénéfice par action estimé pour 2015. Entre son plus bas du 16 décembre et la clôture lundi, Gemalto a gagné 11,63%.

* ARKEMA (+6,5%) est en tête des hausses du SBF 120, soutenu comme le reste du secteur de la chimie par la chute des cours du pétrole. Citi a relevé lundi sa recommandation sur le titre de neutre à achat.

Arkema devrait émettre cet après-midi au moins 500 millions d'euros d'obligations de maturité 10 ans qui devraient offrir un coupon de l'ordre de 1,625%, une opération qui contribuera au financement de l'acquisition de Bostik pour 1,74 milliard de dollars.

* Les valeurs PÉTROLIÈRES, comme la veille, sous-performent nettement alors que le brut de mer du Nord perd plus de 3% à 45,90 dollars le baril. TOTAL cède 0,23% et TECHNIP 0,43%.

* Il en va de même pour ARCELORMITTAL (-0,5%), pénalisé comme le secteur européen des produits de base (+0,06%) par la poursuite du repli des cours des métaux.

* NEOPOST (-3%), comme la veille, s'inscrit comme la plus forte baisse du SBF 120. Le titre est entré dans une configuration graphique baissière et a inauguré une bande de fluctuation basse depuis qu'il a enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours le 2 décembre en ouvrant un important gap baissier (56,2/47,305 euros). Entre le 16 décembre et le 9 janvier, le titre avait gagné 8,44%.

* DUC (+2,2%) a annoncé poursuivre ses pourparlers en vue d'un accord avec ses créanciers, précisant avoir obtenu de son principal créancier, représentant 80% du total du passif, un moratoire sur ses dettes d'une durée de sept ans, au cours duquel les remboursements seront "très progressifs". Le volailler prévoit de donner des précisions à la fin du premier trimestre.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant