Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LE TITRE ACCORD, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-JOURNÉE
LE TITRE ACCORD, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 recule de 0,9% à 3.696,74 points vers 13h45 dans un volume d'un peu plus d'un milliard d'euros échangés sur NYSE Euronext, les marchés d'actions étant pénalisés par l'annonce d'une progression du PIB chinois au premier trimestre inférieur aux attentes.

* ACCOR (-4,47%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120. Crédit suisse a abaissé son conseil de surperformance à sous-performance et a dit s'attendre à une déception lors de la publication du chiffre d'affaires trimestriel du groupe hôtelier mercredi soir.

* Les autres valeurs cycliques, dont les minières et assimilées qui subissent de surcroît la chute des cours des métaux, reculent. Les bancaires accusent également le coup.

* VALLOUREC perd 4,5%, ARCELORMITTAL 3,77%, RENAULT 3,8%, SCHNEIDER 2,7%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 2,2% et CRÉDIT AGRICOLE 1,7%.

* Hors CAC 40, VALEO perd 4,87%, ERAMET 4,41%, AREVA 4,21%.

* SAINT-GOBAIN (+1,53%) signe la plus forte hausse du CAC. Selon des sources de marché, le titre bénéficie du relèvement de la recommandation de Bank of America Merrill Lynch qui est désormais à l'achat sur la valeur.

* SANOFI, valeur défensive, se classe derrière avec un gain de 1,28% à 80,52 euros. Morgan Stanley a réitéré son conseil de surpondérer sur la valeur et a porté son objectif de cours de 80,5 à 100 euros. Le broker souligne que le groupe pharmaceutique souffre d'une décote alors que ses perspectives devraient rassurer dans les mois qui viennent.

* NEXANS (+2,73%) signe la plus forte hausse de l'indice. Société générale réitère son conseil d'achat avant son chiffre d'affaires trimestriel, le 25 avril. Le broker anticipe un recul de la croissance organique et un maintien de l'objectif de marge opérationnelle du fabricant de câbles. Il estime que Nexans va recueillir les fruits de son plan de redressement dans les 12 mois qui suivront l'annonce des détails de ce plan, prévue au troisième trimestre.

Raoul Sachs, édité par Pascale Denis

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant