Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
1
ALCATEL-LUCENT, PARMI LES VALEURS À SUIVRE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS
ALCATEL-LUCENT, PARMI LES VALEURS À SUIVRE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-séance après son rebond de la veille, dans un climat de prudence et d'incertitudes compte tenu de résultats jugés mitigés et des tensions politiques dans les pays du Sud de l'Europe.

A 12h50, l'indice CAC 40 recule de 0,63% à 3.671,27 points dans des volumes limités à 876 millions d'euros sur NYSE Euronext.

* VINCI (-3,07%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 et se négocie sous sa moyenne mobile à 50 jours à 36,22 euros, au lendemain de ses résultats annuels et de prévisions prudentes pour 2013, le groupe de BTP et de concessions anticipant une stagnation de son activité cette année dans un environnement économique qui s'annonce difficile, notamment en Europe.

* Le SECTEUR BANCAIRE européen abandonne 0,59% dans ce contexte d'incertitudes et à la veille d'une triple adjudication espagnole, considérée comme le véritable test pour savoir si le scandale de corruption qui affecte le parti au pouvoir peut avoir des effets durables.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE lâche 2,89%, BNP PARIBAS 2,08% et CRÉDIT AGRICOLE 1,91%.

* Les VALEURS TÉLÉCOMS européennes perdent 0,58%, plombées par les mauvaises nouvelles concernant le secteur. FRANCE TÉLÉCOM recule de 2,06% et VIVENDI de 1,11%.

L'opérateur mobile belge Mobistar (-2,24%), dont France Télécom détient 52,9% du capital, a prévenu qu'il verserait moins de dividendes aux actionnaires cette année dans la mesure où il doit augmenter ses investissements dans des réseaux mobiles à haut débit.

Mardi, le néerlandais KPN (-3,45%) a annoncé une perte inattendue en même temps qu'une augmentation de capital de quatre milliards d'euros pour réduire son endettement.

* ALCATEL-LUCENT lâche 2,37% à la veille de la publication de ses résultats, de nombreux analystes se montrant pessimistes pour cette annonce. Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, l'équipementier Télécoms devrait renouer avec les pertes en 2012 et annoncer une baisse de l'ordre de 8% de son chiffre d'affaires.

* A rebours de tendance, ARCELORMITTAL prend 2,98%, plus forte hausse du CAC 40, le sidérurgiste espérant une amélioration de la situation cette année, après avoir vécu une année difficile en 2012.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (+0,8%) est recherché. Le fabricant de pneumatiques Nokian Renkaat (+4,95%) a annoncé une hausse de son dividende de 21% après avoir enregistré des bénéfices records en 2012, soutenus par ses ventes en Russie.

RENAULT s'octroie 1,6%, PSA 2,03% et FAURECIA 1,68%.

* HAVAS (+2,45%) se négocie à son plus haut niveau depuis fin mai 2005, Exane BNP Paribas estimant notamment que, parmi les valeurs moyennes, le groupe publicitaire français représente une valeur sûre pour jouer la reprise en Europe et pourrait surprendre favorablement sur ses marges.

* VILMORIN (+2,24%) a confirmé ses objectifs de progression de chiffre d'affaires et de marge opérationnelle pour son exercice 2012-2013, après avoir enregistré une croissance de 4,4% de son activité au premier semestre à données comparables.

Le groupe vise une progression, à données comparables, de plus de 6% de son chiffre d'affaires annuel pour une marge opérationnelle courante de 11% prenant en compte un effort de recherche estimé à 180 millions d'euros.

* IPSEN (+1,66%) et son partenaire américain Inspiration ont annoncé la vente des droits mondiaux d'un traitement contre l'hémophilie, l'IB1001, à la société Cangene Corporation, finalisant ainsi leur sortie de cette classe thérapeutique.

* VICAT est en hausse de 1,19% bien que le cimentier ait dit s'attendre à une baisse de son résultat opérationnel (Ebitda) en 2012 en raison notamment de la faiblesse de l'économie française et de l'impact des troubles en Egypte sur son activité.

* EUROPACORP (+6,46%) continue de grimper dans des volumes étoffés (deux fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois), l'augmentation de capital de 20 millions d'euros de la société de production du cinéaste Luc Besson ayant rassuré les investisseurs sur son avenir. En deux jours, la valeur gagne 12,5%.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9566237 le mercredi 6 fév 2013 à 13:48

    Les tensions dans les pays du sud c'est bon pour le pétrole.