Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LES VALEURS BANCAIRES À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS À LA MI-JOURNÉE
LES VALEURS BANCAIRES À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 progresse de 0,61% à 4.755,23 points vers 13h45, soutenu par l'annonce d'une croissance du PIB allemand plus forte que prévu au 4e trimestre. Le CAC 40 évolue désormais dans la zone où il se trouvait en juin 2008, juste avant la crise des subprimes.

* Les matériaux de base (+2,03%), les bancaires (+1,85%) et les pétrolières (+1,19%) signent les trois plus fortes hausses sectorielles en Europe.

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+3,66%), CRÉDIT AGRICOLE (+3,84%) et BNP PARIBAS (+2,73%) sont en tête des hausses du CAC 40 alors que les espoirs d'un accord sur la dette grecque refont surface.

* ARCELORMITTAL, qui a ouvert en baisse de 4,19%, est revenu parmi les plus fortes progressions du CAC 40 et gagne près de 2,4%, l'annonce de perspectives moroses (une baisse de l'EBE en 2015) étant largement compensée par un assainissement du bilan, l'endettement étant à son niveau le plus bas depuis 2006 et un flux de trésorerie disponible de 3,7 milliards de dollars en 2014.

* Soutenu aussi par la hausse des cours des métaux, comme ARCELORMITTAL, sa maison mère, APERAM, spécialiste de l'acier inoxydable, signe la deuxième plus forte hausse du SBF 120 et gagne près de 11% après avoir publié des résultats 2014 supérieurs au consensus.

* SAFRAN (-0,56%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, pénalisé par la hausse de l'euro revenu autour de 1,14 dollar et après avoir gagné plus de 20% au cours des 29 dernières séances.

* TOTAL perd 0,49%, UBS a abaissé sa recommandation d'achat à neutre.

* DASSAULT AVIATION avance de 6,59% à 1.246 euros dans un volume d'échange d'un peu plus de 2,8 millions d'euros. Le président François Hollande a confirmé jeudi soir un accord avec l'Egypte pour la vente de 24 avions de combat Rafale, le premier à l'export pour l'appareil, en estimant que cela pourrait inciter d'autres pays à sauter le pas.

* NEXANS s'envole de plus de 14% et signe la plus forte hausse du SBF 120 après avoir réduit de moitié sa perte annuelle en 2014 et s'être fixé pour seul objectif 2015 de poursuivre sa transformation et ses réductions de coûts afin de redresser durablement sa rentabilité.

* HAVAS (+3,29%) a fait état jeudi d'une nette accélération de sa croissance en 2014, tirée par des gains de nouveaux budgets et par le dynamisme du Royaume-Uni et des pays émergents.

* BOLLORÉ (+3,23%) a annoncé jeudi un léger recul de son chiffre d'affaires, pénalisé par son activité de logistique pétrolière consécutive à la baisse des prix des produits pétroliers et des volumes vendus.

* KLÉPIERRE (+1,82%), qui a vu ses revenus locatifs progresser de 3% l'an dernier, ne s'attend pas à une véritable amélioration de l'activité dans ses centres commerciaux en 2015 mais vise néanmoins une amélioration de son cash flow net courant.

* UBISOFT perd 1,29% sur des prises de bénéfice. L'éditeur de jeux vidéos a revu légèrement à la hausse ses objectifs 2014-2015 après avoir annoncé une progression de près de 56% de son chiffre d'affaires au 3e trimestre de l'exercice actuel.

* IMERYS gagne 3,52% après avoir annoncé jeudi avoir atteint son objectif de progression de son résultat opérationnel courant en 2014, ce qui s'accompagne d'une progression de sa marge. SocGen a relevé son objectif de cours de 65 à 76 euros et reste à l'achat tout comme Kepler Cheuvreux qui porte son objectif de cours à 69 euros.

* ELIOR (+1,63%) a annoncé vendredi qu'il confirmait ses objectifs financiers pour l'exercice 2014-2015 après avoir enregistré une progression de 3,3% de ses revenus à données comparables au premier trimestre.

* REXEL recule de 1,10% JP Morgan a abaissé sa recommandation de surpondérer à neutre.

* GTT (-3,26%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 sur des prises de bénéfice après un gain de près de 12% depuis son plus bas du 20 juin. Le groupe a fait état jeudi d'une hausse de 4,2% de son chiffre d'affaires en 2014 à 226,76 millions d'euros et a revu à la hausse son objectif de revenus pour 2016.

* LATÉCOÈRE chute de 3,26% après avoir annoncé jeudi soir une hausse de 6,9% de son chiffre d'affaires en 2014 à 664,1 millions d'euros et a indiqué espérer pouvoir annoncer un accord avec ses créanciers sur la restructuration de la dette d'ici la publication de ses résultats annuels.

Les discussions avec les créanciers portent sur la conversion d'une partie de la dette en capital qui se traduirait par une dilution des actionnaires actuels.

(Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant