Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
L'OREAL, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
L'OREAL, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40, qui a ouvert en hausse pour passer dans le rouge en fin de matinée, efface quasiment ses pertes vers 13h30 (-0,05% à 4.883,54 points), le marché étant partagé entre bonnes et moins bonnes publications trimestrielles.

* L'ORÉAL (-4,77%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, la croissance du groupe de cosmétiques inférieure aux attentes au troisième trimestre incitant les investisseurs à prendre leurs profits.

* AIRBUS GROUP (+5,93%) signe la plus forte hausse du SBF 120 après avoir nettement dépassé les attentes au troisième trimestre et s'être montré suffisamment confiant pour augmenter encore la production de ses A320 et racheter pour un milliard d'euros d'actions.

* RENAULT (+5,57%) signe la deuxième plus forte hausse du SBF 120, soutenu par une croissance plus vigoureuse que prévu au troisième trimestre grâce aux ventes de moteurs et à la production de véhicules pour ses partenaires, Nissan en tête. VALEO gagne 1,83%.

* BNP PARIBAS gagne 1,82%. La banque a traversé avec bénéfices et revenus en hausse un troisième trimestre marqué par une forte volatilité des marchés et qui a vu d'autres groupes bancaires souffrir d'un environnement réglementaire et économique difficile.

* ACCORHOTELS perd 2,12%. Selon le Wall Street Journal, le groupe est en négociations en vue d'acquérir FRHI Hotels & Resorts pour un montant d'environ trois milliards de dollars (2,7 milliards d'euros). Interrogé par Reuters, AccorHotels n'a fait aucun commentaire.

* CAPGEMINI perd 1,65% sur des prises de bénéfice au lendemain d'un gain de plus de 3% consécutif à l'annonce d'un bond de ses prises de commandes au troisième trimestre

* SAINT-GOBAIN (+0,87%) a annoncé la cession de ses activités de distribution dans le bâtiment en République tchèque et en Hongrie, dans le cadre de son recentrage stratégique sur les métiers de l'habitat.

* Débuts difficiles pour SHOWROOMPRIVÉ.COM qui, au premier jour de sa cotation, se négocie à 18,07 euros, nettement sous son cours d'introduction en Bourse (19,50 euros), alors que le spécialiste du déstockage d'articles de mode en ligne avait fixé ce prix dans le bas d'une fourchette elle-même resserrée vers le bas dans la semaine.

* TF1 perd 3,76% et poursuit sa dégringolade de jeudi (-7%) consécutive à l'annonce d'une baisse de ses recettes publicitaires et de perspectives peu encourageante pour la fin d'année. Kepler Cheuvreux a abaissé son objectif de cours de 16 à 14 euros, tout en réitérant son conseil d'achat. [RECO/FR]

* ALCATEL-LUCENT gagne 1,04% après que le finlandais NOKIA a formellement déposé auprès de l'Autorité des marches financiers (AMF) son offre de rachat du français Alcatel-Lucent par échange d'actions.

* AREVA (+1,48%) a prévenu jeudi qu'il passerait un montant significatif de provisions au quatrième trimestre en raison des suppressions de postes envisagées dans le cadre de sa restructuration. Le groupe s'est fixé comme objectif pour 2015 d'atteindre un niveau de cash-flow net dans le haut de la fourchette de ses prévisions.

* EULER HERMES perd 1,83% après avoir annoncé une hausse de 4,8% de ses revenus sur neufs mois mais son résultat net a reculé de 2,5% à 226,8 millions d'euros sous l'effet, notamment, d'une provision pour dépréciation de 3,9 millions d'euros.

* ERAMET progresse de 3,37% après l'annonce d'un recul de 6% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, en raison principalement de la baisse des cours du nickel et prévoit un résultat opérationnel courant inférieur au second semestre à celui du premier.

* IMERYS (+1,51%) a annoncé une hausse de ses résultats au troisième trimestre, grâce à l'intégration de la société S&B et des effets de change positifs.

* REXEL gagne 3,92% après un chiffre d'affaires en hausse de 3,7% à 3.382,6 millions d'euros au troisième trimestre, mais en baisse de 3,3% en données comparables et à nombre de jours constants, reflet notamment de la détérioration du marché pétrolier et gazier. Le groupe confirme ses prévisions de décroissance organique en 2015.

* SPIE recule de 1,24%. Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 0,7% à 1,31 milliard d'euros au troisième trimestre et a prévenu qu'il se situerait sur l'année légèrement en deçà de ses attentes.

* SES (-2,6%) a annoncé un chiffre d'affaires et un Ebitda en hausse sur neuf mois en données publiées, mais en baisse à changes constants. Les prévisions seront actualisées lors de la publication des résultats 2015 le 24 février, sachant qu'à cette date le satellite SES-9 aura probablement été lancé.

* LECTRA abandonne 3,23% après avoir abaissé sa prévision de chiffre d'affaires annuel, désormais attendu entre 235 et 238 millions d'euros en raison d'un environnement plus difficile que prévu au troisième trimestre, notamment en Chine. Mais le spécialiste des solutions technologiques intégrées a relevé sa prévision de résultat opérationnel (entre 30 et 32 millions).

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant