Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
ALCATE-LUCENT, PLUS FORTE BAISSE DU SBF120 À LA MI-SÉANCE
ALCATE-LUCENT, PLUS FORTE BAISSE DU SBF120 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée, sur fond d'espoirs d'une baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) d'ici à la fin de l'année.

A 12h31, l'indice CAC 40 gagne 0,28% à 4.285,04 points.

* ALCATEL-LUCENT (-5,73%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant 1,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Le groupe a annoncé trois opérations financières, dont une augmentation de capital de 955 millions d'euros, afin de tenir son objectif de réduire sa dette d'ici 2015.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES sont également soutenues par une statistique chinoise montrant que le secteur des services a enregistré le mois dernier en Chine sa croissance la plus marquée en 13 mois.

LAFARGE s'octroie 2,54%, plus forte hausse du CAC 40, STMICROELECTRONICS 1,57%, ARCELORMITTAL 1,42% ou encore TECHNIP 0,66%. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base (+1,2%) enregistre la plus forte hausse sectorielle en Europe devant la chimie (+0,89%).

FAURECIA (+4,86%, plus forte hausse du SBF 120) surperforme nettement le secteur automobile européen (+0,24%), Natixis décelant plusieurs catalyseurs pour la valeur permettant de jouer le redressement de l'équipementier.

* EADS progresse de 1,72% à 51,48 euros, la valeur ayant franchi à la hausse une résistance technique située entre 50,5 et 51 euros et testée vendredi dernier.

* A rebours de tendance, RENAULT perd 1,73%, plus forte baisse du CAC 40, et PSA grimpe de 0,59%. Les ventes de voitures neuves en France ont progressé de 2,6% en octobre, en hausse de 4,1% chez PSA et de 5,8% pour Renault - mais sur dix mois, les immatriculations ressortent en recul de 7,4% en données brutes et de 6,9% en données CJO.

* TOTAL (-1,06% à 44,28 euros) reste sous la pression d'une résistance technique, située à près de 45 euros, testée la semaine dernière.

* Les COMPAGNIES AÉRIENNES européennes plongent (-4,22%) dans le sillage de Ryanair (-11,5%), dont le bénéfice annuel devrait baisser pour la première fois en cinq ans du fait de la concurrence et de ses effets sur les prix.

AIR FRANCE-KLM, qui a démenti lundi avoir demandé 5.000 suppressions de postes chez Alitalia, cède 2,59%.

* EULER HERMES progresse de 2,42% à 99,99 euros, la valeur s'appuyant sur un support technique passant vers 97 euros.

* EUROFINS SCIENTIFIC (+0,64%) a fait état lundi d'une croissance de 17,5% de son chiffre d'affaires pour les neuf premiers mois de l'année, à 882,2 millions d'euros, soit une progression de plus de 6% en données organiques soutenue par son activité aux Etats-Unis et en Allemagne (10% de croissance organique pour les deux).

Le groupe s'est dit confiant dans sa capacité à atteindre ses objectifs 2013 tout en indiquant que sa croissance organique demeurait au-dessus de ses objectifs malgré la restructuration de certaines activités.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant