Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS LÉGÈREMENT ORIENTÉE À LA BAISSE À LA MI-JOURNÉE
LA BOURSE DE PARIS LÉGÈREMENT ORIENTÉE À LA BAISSE À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en légère baisse à la mi-séance, des résultats jugés solides d'entreprises compensant partiellement les craintes alimentées par le dossier grec et la baisse inattendue du moral des investisseurs et analystes allemands mesuré par l'institut ZEW.

A 12h47, l'indice CAC 40 perd 0,17% à 5.178,64 points.

* PUBLICIS (+5,21%) est en tête des hausses du SBF 120 après avoir fait état d'une croissance supérieure à ses attentes et à celles du marché pour le premier trimestre grâce à l'impact positif des changes et à la contribution de l'américain Sapient racheté en novembre.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE français est entouré. Credit Suisse, qui a pourtant réduit de moitié la pondération de l'automobile dans une note stratégique, estime préférer l'industrie automobile française pour jouer l'activité européenne.

FAURECIA s'octroie 3,77% et VALEO 1,22%.

RENAULT (+3,5%) est également soutenu par une note de Barclays dans laquelle le broker considère que les économies sur certains produits du constructeur devraient compenser les risques liés aux pays émergents.

PSA PEUGEOT CITROËN (+2,78%) a annoncé augmenter sa production européenne de 10%, le retour de la demande venant à point nommé pour soutenir le plan de redressement du constructeur automobile.

* Le SECTEUR TECHNOLOGIQUE européen (+2,28%) signe la meilleure performance sectorielle en Europe dans le sillage d'ARM Holdings (+3,74%), fournisseur d'Apple, qui a inscrit un record historique en Bourse après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

ALCATEL-LUCENT prend 2,62%. Hors CAC, DASSAULT SYSTEMES avance de 3,09%, INGENICO de 2,89% et STMICROELECTRONICS de 2,43%.

* TELEPERFORMANCE est en hausse de 4,08%, les investisseurs saluant la nouvelle croissance trimestrielle enregistrée par le spécialiste des centres d'appels.

* En revanche, le SECTEUR des RESSOURCES de BASE (-1,01%) accuse le recul sectoriel le plus marqué en Europe. Barclays anticipe de nouvelles baisses de prix des métaux.

ARCELORMITTAL se replie de 1,75%, plus forte baisse du CAC 40.

* Les BANQUES de la zone euro (-1,01%) sont pénalisées par les établissements grecs (-6,91%). L'agence Bloomberg a rapporté que les services de la BCE avaient rédigé une proposition visant à accroître la décote appliquée aux titres que les banques grecques apportent en collatéral pour les opérations de fourniture de liquidité d'urgence.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE recule de 1,74%, CRÉDIT AGRICOLE de 1,44% et BNP PARIBAS de 1,11%.

* CGG (-4,42%) accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120, le spécialiste français des services et équipements géophysiques pâtissant du pessimisme de Raymond James pour les résultats du groupe et les effets du rachat de BG par Royal Dutch Shell.

* SOITEC (-2,22%) a fait état lundi d'un chiffre d'affaires annuel en baisse, pénalisé par les difficultés de sa division énergie, mais s'est déclaré optimiste quant aux perspectives du pôle électronique sur lequel il se recentre.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant