Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
GDF SUEZ, EN BAISSE À LA MI-SÉANCE
GDF SUEZ, EN BAISSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, toujours plombée par les préoccupations relatives au "mur budgétaire" aux Etats-Unis et la crise de la dette en Europe.

A 12h05, l'indice CAC 40 abandonne 1,01% à 3.377,30 points.

* Les valeurs CYCLIQUES pâtissent du recul inattendu en novembre de l'indice ZEW, qui mesure le sentiment des investisseurs en Allemagne.

ARCELORMITTAL lâche 2,3%, RENAULT 1,97% et SCHNEIDER ELECTRIC 1,44%.

ALCATEL-LUCENT (-3,79% à 0,862 euro) accuse la plus forte baisse du CAC 40, la valeur se rapprochant également d'un support technique à 0,83 euro après avoir échoué dans sa tentative de rebond au-dessus d'une résistance située entre 0,9 et 0,95 euro.

* GDF SUEZ baisse de 3,53% dans le sillage de son secteur (-3,01%) et d'E.ON (-10,79%), le numéro un européen des services aux collectivités redoutant un fléchissement de la demande d'électricité en Europe et n'excluant pas de nouvelles mesures d'économies après avoir revu en baisse ses perspectives pour l'année prochaine.

EDF perd 2,56% et AREVA 2,35%.

* CGG VERITAS cède 3,16% après le lancement d'une émission d'obligations Océane d'un montant de 315 millions d'euros destinée à financer le rachat de Geoscience.

* LAGARDÈRE (-2,31%) a subi au troisième trimestre une dégradation du marché publicitaire français, entraînant un recul de son chiffre d'affaires limité par la dynamique des ventes de ses boutiques dans les aéroports.

Arnaud Lagardère a par ailleurs prévenu que la société sortirait très probablement d'EADS en 2013.

* A rebours de tendance, PERNOD RICARD prend 2,14%, plus forte hausse du CAC 40. RBC a relevé son conseil sur le titre à surperformance.

* CAP GEMINI (+1,25%, seule autre hausse du CAC 40) reprend quelques couleurs après avoir chuté d'environ 7% en quatre séances.

* PAGESJAUNES (+9,48%) caracole en tête du SBF 120 dans des volumes représentant plus de six fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

L'éditeur d'annuaires imprimés et en ligne est parvenu à un accord avec ses banques créancières sur le refinancement de sa dette au terme de six mois de négociations parfois difficiles, ce qui lève une incertitude majeure sur l'avenir de la société.

* FAIVELEY TRANSPORT s'octroie 1,44% à 41,60 euros. La valeur rebondit sur la zone des 41 euros mais affiche encore un recul de 14% par rapport à fin septembre, contre +0,6% pour le SBF 120.

* LAFUMA dévisse de 16,13%, le spécialiste des équipements de sport et de loisirs ayant mis fin aux discussions en vue de son rachat par le groupe sud-coréen E-Land.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant