Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
1
LE TITRE SANOFI PARMI LES VALEURS À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS
LE TITRE SANOFI PARMI LES VALEURS À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en nette hausse à la mi-journée, les marchés européens s'inscrivant dans le sillage de la place de Tokyo qui a clôturé à son niveau le plus haut depuis la fin 2007 en s'appuyant sur l'assouplissement monétaire inattendu annoncé par la Banque du Japon (BoJ).

A 13h01, l'indice CAC 40 gagne 2,3% à 4.236,45 points.

* BNP PARIBAS avance de 3,85% et signe la plus forte progression du CAC 40 après avoir publié des résultats en net rebond au titre du troisième trimestre, tirés par toutes ses divisions.

* RENAULT, partenaire du constructeur japonais Nissan, grimpe de 3,48% après que la BoJ a annoncé une nouvelle augmentation de son programme massif de rachats d'actifs en réponse à une croissance et à une inflation défaillantes.

De son côté, PSA progresse de 6,32%. Exane BNP Paribas estime dans une note qu'il est le bon moment de revenir sur la valeur après une baisse de 22% depuis son plus haut depuis octobre 2011 inscrit cet été.

* ALCATEL-LUCENT gagne encore 3,29% au lendemain d'un bond de 16,10% qui a fait suite à l'amélioration sensible de sa rentabilité au troisième trimestre. Saluant cette publication, Société générale a relevé son conseil sur la valeur de "conserver" à "acheter".

* AIRBUS GROUP avance de 3,22%, l'euro reculant à moins de 1,26 dollar (1,2577 dollar), contre plus de 1,27 dollar mercredi.

* SANOFI (+3,12%) reprend des couleurs après avoir chuté de près de 16% entre lundi et mercredi à la suite de la révocation à l'unanimité de son directeur général et des résultats freinés au troisième trimestre par de moins bonnes performances dans le diabète. Sur le plan graphique, la valeur a comblé vendredi matin un premier "gap baissier" ouvert mercredi.

* DANONE (+3,0%) a annoncé qu'il prendrait une participation de 25% dans Yashili International Holdings pour un montant de 437 millions d'euros, par le biais d'une augmentation de capital réservée lancée par la société chinoise de lait infantile.

* En revanche, SOLVAY accuse la seule baisse du CAC 40 avec un recul de 0,23% à euros, la valeur ayant échoué à repasser au-dessus d'une résistance technique vers 110 euros.

* SES (-8,24%, plus forte baisse du SBF 120) a abaissé ses objectifs de chiffre d'affaires et de résultats pour cette année à la suite du report de lancement d'un satellite, de problèmes techniques avec un autre appareil et de restrictions budgétaires aux Etats-Unis.

Dans son sillage, EUTELSAT cède 0,84% malgré un chiffre d'affaires en hausse de 4,2% à périmètre et changes constants au premier trimestre à fin septembre, et la confirmation de ses objectifs financiers à un an et trois ans.

* SOPRA (-1,97%) et STERIA (-1,18%) perdent encore du terrain, après avoir perdu jeudi respectivement 6,26% et 5,09% après l'avertissement sur ses résultats lancé par Steria.

* UBISOFT ENTERTAINMENT bondit de 6,89%, l'éditeur de jeux vidéo signant la plus forte progression de l'indice SBF 120 après avoir, contre toute attente, renoué avec les bénéfices lors de son premier semestre fiscal.

* NUMERICABLE, dont l'augmentation de capital d'environ 4,7 milliards d'euros destinée à compléter le financement de son rachat de l'opérateur mobile SFR débute ce vendredi, s'octroie 6,52%.

* ALTRAN (+3,48%) a fait état d'une accélération de sa croissance au troisième trimestre et d'une nouvelle progression de son taux de facturation.

* LATÉCOÈRE (+9,04%) figure parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small, après l'accélération de la croissance de l'équipementier aéronautique au troisième trimestre et la confirmation de son objectif d'amélioration de sa rentabilité.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • yves288 le vendredi 31 oct 2014 à 14:21

    c'est marrant cette schizophrénie des marchés : l'assouplissement de la BoJ veut dire que la politique d'Abe ne fonctionne pas avec tout le fric déversé et qu'il en faut encore plus . C'est comme un cancéreux qui se réjouirait du fait que on augmente sa chimio !!!