Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LE CAC 40 EN HAUSSE À LA MI-JOURNÉE MALGRÉ SANOFI
LE CAC 40 EN HAUSSE À LA MI-JOURNÉE MALGRÉ SANOFI

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée malgré Sanofi, les marchés européens profitant de la publication de plusieurs résultats d'entreprises jugés solides avant le début de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Fed.

A 12h09, l'indice CAC 40 gagne 0,36% à 4.111,63 points.

* SANOFI chute de 8,25%, plus forte baisse du SBF 120, après avoir publié des résultats dont la croissance a été freinée au troisième trimestre par de moins bonnes performances dans le diabète. Le groupe a également prévenu que des pressions sur le prix du Lantus aux Etats-Unis pèseront sur les ventes de cette activité en 2015.

Accusant sa plus forte baisse depuis près de six ans (21 novembre 2008), Sanofi abandonne sa place de première capitalisation boursière du CAC 40 au profit de TOTAL en hausse de 2,26% après la vente de ses parts dans des champs en Norvège pour 317 millions de dollars (249 millions d'euros environ).

* TECHNIP (+2,87%) est en tête des hausses du CAC 40, le spécialiste des équipements pétroliers et gaziers ayant annoncé le gain de deux contrats qui rassurent les investisseurs dans un environnement incertain pour le secteur parapétrolier après la baisse des cours du pétrole.

De son côté, CGG, qui a annoncé avec BP un accord pour le développement en commun d'une nouvelle génération de technologie de source sismique marine, s'octroie 2,12%.

* GDF SUEZ grimpe de 2,65%. Des analystes estiment que la valeur intègre déjà des attentes moins favorables sur ses résultats et pourrait donc offrir un potentiel de hausse en cas d'amélioration des perspectives. Macquarie a, par ailleurs, entamé la couverture de la valeur avec un conseil à "surperformer" et un objectif de cours de 20,50 euros.

* LAFARGE (+2,31%) et le suisse Holcim (+1,38%) ont annoncé avoir formellement notifié à la Commission européenne leur projet de fusion, qu'ils entendent toujours finaliser dans le courant du premier semestre 2015.

* GEMALTO (-0,97%) signe la seule autre baisse du CAC 40 derrière Sanofi. Crédit suisse a abaissé son conseil sur la valeur de "neutre" à "sous-performance" et ramené son objectif de cours de 65 à 50 euros, le broker se déclarant toujours inquiet quant aux risques potentiels pesant à court et long termes sur les perspectives de résultats de la société.

* NUMERICABLE (-1,83%) a pris acte mardi de l'autorisation de l'Autorité de la concurrence pour la prise de contrôle exclusif de SFR, eu égard aux engagements pris par Numericable Group et Altice. Lundi, L'Autorité de la concurrence a donné son feu vert sous conditions au projet de rachat de l'opérateur mobile SFR par le câblo-opérateur, qui sera notamment contraint d'ouvrir son réseau câblé à ses rivaux et de céder des actifs.

* VIRBAC gagne encore 4,1%, plus forte hausse du SBF 120 au lendemain d'une hausse de 1,55% suite à la signature d'un accord portant sur le rachat d'activités vétérinaires d'Eli Lilly aux Etats-Unis. Gilbert Dupont a ajouté le titre à sa liste de valeurs favorites MidCaps et Oddo Securities a relevé son conseil de "neutre" à "acheter".

* KLÉPIERRE (+1,12%) ouvrira son OPE sur le néerlandais Corio (+1,51%) du 31 octobre au 8 janvier. Selon les termes de l'accord conditionnel conclu, les actionnaires de Corio recevront 1,14 action Klépierre par titre, ce qui représente une prime de 15,6% par rapport au cours de clôture de la société néerlandaise avant l'annonce du projet.

* STENTYS (+34,09%) signe la plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes représentant 17,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, le spécialiste de la conception de stents ayant obtenu le marquage CE pour son stent à élution de sirolimus (SES).

* EURONEXT prend 1,12%. Deutsche Börse (+3%) a publié lundi un bénéfice opérationnel multiplié par plus de deux au troisième trimestre, soutenu par une augmentation des volumes d'échanges et alors que son résultat du troisième trimestre 2013 avait été affecté par une charge liée au règlement d'un contentieux aux Etats-Unis.

* THEOLIA (+15%) a fait état d'un chiffre d'affaires de 74,5 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'année, en hausse de 18% par rapport à la même période de l'an dernier, soutenu par une hausse de 11% de la vente d'électricité pour compte propre et la multiplication par 3,5 de l'activité de la division Développement, construction, vente.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard et Gwénaëlle Barzic)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant