Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS ORIENTÉE À LA HAUSSE À LA MI-SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS ORIENTÉE À LA HAUSSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 rebondit de 0,56% à 4.263,83 points à 12h45, les marchés actions étant soutenus par Janet Yellen qui souligne la nécessité de poursuivre une politique monétaire de soutien à l'économie américaine dans l'allocution qu'elle doit prononcer ce jeudi devant la commission bancaire du Sénat, qui doit confirmer ou rejeter sa désignation pour succéder à Ben Bernanke à la tête de la Fed.

* BOUYGUES (+5,74%) est en tête des hausses du CAC 40 et du SBF 120, dans des volumes nourris, le marché saluant la progression des résultats trimestriels du groupe.

* ALSTOM perd 1,05%. Bouygues a répété qu'il gardait ses options ouvertes concernant sa participation de 30% dans le groupe.

* BNP PARIBAS (+1,72%) signe la deuxième meilleure performance du CAC 40 et surperforme l'indice sectoriel européen des banques (-0,36%), la Bourse approuvant le rachat à l'Etat belge, pour 3,25 milliards d'euros, des 25% du capital de Fortis que la banque française ne détenait pas.

CRÉDIT AGRICOLE perd 2,06% et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,34%.

* VINCI progresse de 1,5% après avoir remporté, via une filiale d'Entrepose Contracting, un contrat pour la construction d'un gazoduc et de plusieurs stations de régulation en Bolivie.

Les valeurs européennes de la CONSTRUCTION sont bien orientées (0,86%). LAFARGE prend 1,35%.

* STMICROELECTRONICS (-2,03%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, la valeur testant un support technique à 5,5 euros après avoir échoué à franchir une résistance à 5,7 euros.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT, deuxième plus forte baisse du CAC 40, perd 1,6% au lendemain de la décision de Fitch d'abaisser sa note à BBB, avec une perspective stable, l'agence déplorant notamment la persistance d'un flux de trésorerie négatif.

* Plus globalement, les UTILITIES (-1,6%) accusent la plus forte baisse sectorielle en Europe, pénalisées par l'allemand RWE (-8%) qui a annoncé des mesures supplémentaires de réduction de coûts, via de nouvelles suppressions d'emplois et une baisse des investissements. GDF SUEZ perd 2,08%.

* KERING recule de 0,8% après avoir averti que son résultat net part du groupe de 2013 serait en forte baisse par rapport à celui de 2012, plombé par ses engagements concernant la cession de La Redoute et par des charges exceptionnelles passées par sa filiale PUMA.

Plusieurs brokers estiment qu'il ne s'agit pas d'"un profit warning" et que le résultat net récurrent des activités conservées du groupe est attendu en hausse.

* Les valeurs de l'ASSURANCE (+0,8%) comptent parmi les plus fortes hausses sectorielles en Europe au lendemain d'un accord au sein de l'Union européenne sur les nouvelles règles de solvabilité applicables aux assureurs (Solvabilité II). AXA gagne 1,26%.

* SANOFI gagne 0,8%. Un comité d'experts de l'agence américaine des médicaments (FDA) a recommandé mercredi l'autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis du Lemtrada pour la sclérose en plaques, en préconisant de le réserver aux patients pour lesquels les autres traitements ont échoué.

* EDENRED gagne 3,53%, dopé par Barclays qui a réitéré son conseil de surpondérer la valeur avec un objectif de cours porté de 26 à 28 euros en mettant l'accent sur de nombreux leviers de croissance (rendement, exposition aux marchés émergents notamment).

* SOLOCAL, qui a chuté de près de 17% mercredi après avoir revu en baisse ses objectifs 2013, perd encore 2,14%. Plusieurs brokers, dont HSBC et Société générale, ont abaissé leur recommandation sur le titre, estimant que la marge de sécurité dont jouissait le groupe pour éviter de violer les covenants liés à sa dette est aujourdhui réduite à néant.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant