Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS BOUGE PEU À LA MI-JOURNÉE
LA BOURSE DE PARIS BOUGE PEU À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 est peu changé à la mi-journée (-0,16% à 4.404 points à 13h24) après l'annonce d'une nouvelle baisse de l'inflation en mars en zone euro (+0,5% en rythme annuel), à un plus bas depuis novembre 2009 qui conforte les anticipations d'un assouplissement de la politique monétaire de la BCE à l'issue de son conseil jeudi :

Dans ce contexte favorable au maintien des taux d'intérêt à des niveaux très bas, les VALEURS CYCLIQUES progressent.

* ALSTOM (+0,9%), qui par ailleurs vient d'annoncer un contrat de fourniture au groupe turc Pekim d'une ferme éolienne de 51 MW pour un montant de 55 millions d'euros, est en tête des hausses du CAC 40, suivi par CREDIT AGRICOLE (+0,79%) et SAFRAN (+0,76%).

SAINT-GOBAIN gagne 0,74%, profitant aussi du relèvement sensible des objectifs de cours de Credit Suisse et SocGen.

ARCELORMITTAL gagne 0,73%.

* DANONE (-1,09%) accuse la plus forte baisse du CAC 40. Des grandes coopératives laitières du nord de l'Europe, EGM Walhorn et Arla Foods Amba, ont annoncé lundi leur intention de fusionner. Arla, détenue par des agriculteurs suédois, danois, allemands, belges, luxembourgeois et britanniques, est numéro six mondial de l'industrie laitière.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT recule de 1% après avoir annoncé vendredi soir que Groupe Industriel Marcel Dassault (GIMD) abandonnait son siège au conseil d'administration du groupe.

GDF SUEZ perd 0,95%. L'indice Stoxx des UTILITIES (-0,63%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe.

* AIR FRANCE-KLM (+1,3%) a annoncé vendredi qu'Air France avait accepté de céder sa compagnie régionale CityJet et la filiale de celle-ci VLM à l'allemand Intro Aviation. La cession des titres doit intervenir fin avril.

* GROUPE PARTOUCHE bondit de plus de 17% après avoir annoncé que son plan de sauvegarde, qui prévoit notamment un étalement du remboursement de ses dettes, avait été approuvé à l'unanimité par ses créanciers et ses principaux fournisseurs.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant