Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
ARCELORMITTAL, PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
ARCELORMITTAL, PLUS FORTE HAUSSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 recule de 0,6% à 4.762,28 vers 13h00 tandis que les responsables l'UE multiplient les appels à un compromis entre la Grèce et ses créanciers afin d'éviter un défaut, voire une sortie de l'euro, avant la réunion de l'Eurogroupe.

* Les valeurs fortement corrélées au cycle, TECHNOLOGIQUES (-1,74%), l'AUTOMOBILE (-1,74% et CONSTRUCTION (-1,42%), accusent les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

VALEO (-3,0%), RENAULT (-2,32%) et PSA (-2,26%) accusent les trois plus fortes baisses du CAC 40 tandis qu'ALCATEL-LUCENT perd 2,05%.

* Les déclarations mi-figue mi-raisin de la présidente de la Fed Janet Yellen ont tempéré les anticipations d'une première hausse des taux directeurs à une date rapprochée. Résultat immédiat : le dollar creuse ses pertes et se négocie juste en dessous de 1,14 pour un euro.

* AIRBUS GROUP perd 1,9%.

* Comme mercredi, les valeurs défensives n'échappent pas à la montée de l'aversion au risque qui semble profiter de nouveau aux obligations.

SANOFI perd 0,64%, ESSILOR 0,81%, ORANGE 1,04%.

* Contre la tendance, ARCELORMITTAL (+1,15%) est en tête des rares et très modestes hausses du CAC 40 avec EDF (+0,27%) et TECHNIP (+0,02%), ces trois valeurs étant soutenues par la hausse des cours des métaux pour Arcelor et par la remontée des cours du pétrole pour les deux autres.

* EUROFINS SCIENTIFIC EUFI.PA accuse une des plus fortes baisses du SBF 120 au lendemain de l'annonce par le groupe d'un accord en vue de prendre le contrôle des laboratoires d'analyse médicale Bio-Access, dont la mise en oeuvre et la dimension stratégique suscitent des interrogations.

* INGENICO perd 1,58% à 109,2 euros. JP Morgan a entamé le suivi du titre avec une opinion "neutre" et un objectif de cours de 108,50 euros. Spécialiste des solutions de paiements, INGENICO a d'autre part annoncé jeudi s'être associé à GOOGLE en vue de faciliter les ventes en ligne à l'international.

* ATOS (-2,95%) accuse une des plus fortes baisses du SBF 120 après avoir présenté lors de sa journée analystes de nouveaux objectifs, dont le doublement de son résultat net part du groupe en 2016 par rapport à 2014, qui ont déçu.

(Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant