Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS DANS LE ROUGE À LA MI-JOURNÉE
LA BOURSE DE PARIS DANS LE ROUGE À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-séance alors que des doutes se font jour au sein du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis sur sa politique de rachats d'actifs pour stimuler la croissance américaine.

A 12h31, l'indice CAC 40 recule de 0,46% à 3.703,91 points dans des volumes restant toujours limités, 485 millions d'euros sur NYSE Euronext.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES pâtissent également du ralentissement en décembre à son rythme le plus marqué en près d'un an et demi de la croissance du secteur des services en Chine.

VALLOUREC abandonne 1,76%, plus forte baisse du CAC 40, ARCELORMITTAL 1,58%, SOLVAY 1,49% et TECHNIP 1,49%. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base lâche 1,58%, celui des valeurs technologiques 0,55% et l'automobile 0,54%.

* Du côté des TÉLÉCOMS, ILIAD perd encore 2,17% et VIVENDI 1,46%, après avoir reculé la veille de respectivement 0,83% et 1,75% alors que, selon la radio BFM Business, l'Autorité de la concurrence s'est opposée à l'idée d'un rapprochement entre l'opérateur de téléphonie mobile SFR et son concurrent Free.

* ARKEMA (-3,1%) accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120. Selon un avis de l'Autorité des marchés financiers publié jeudi, plusieurs sociétés contrôlées par David Einhorn, agissant pour le compte de fonds dont elles assurent la gestion, ont déclaré avoir franchi de concert en baisse, le 27 décembre, le seuil de 5% des droit de vote d'Arkema.

* A rebours de tendance, GEMALTO (+1,45% à 70,65 euros) signe la plus forte hausse du CAC 40, la valeur, qui est repassée au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours (à 70,4566 euros) reprenant sa hausse après avoir repris son souffle en fin d'année dernière.

Le titre, qui a rejoint le CAC 40 à la veille de Noël, a touché un plus haut historique en décembre à 75,95 euros et a vu sa valorisation pratiquement doublé en 2012 (+81%).

* PSA (+6,36%) est recherché par certains investisseurs après sa baisse de 48% l'an dernier, expliquent des analystes en estimant que certains fonds rachètent leurs positions de ventes à découvert à un niveau très élevé sur le titre.

Selon des données Markit, le niveau de ventes à découvert -titres qu'un investisseur ne détient pas encore mais dont il anticipe la baisse- s'élève à près de 18% sur PSA.

* De même, ALCATEL-LUCENT (+4,23% à 1,208 euro) reste bien orienté avant la journée presse du salon CES de l'électronique grand public à Las Vegas.

Jeudi, Alcatel-Lucent avait déjà bondi de 9,75%. Soutenu initialement par un relèvement de recommandation de Credit Suisse, la valeur avait accéléré sa hausse sur des éléments techniques en franchissant notamment sa moyenne mobile à 200 jours (alors à 1,0693 euro) et en profitant de rachats de positions de ventes à découvert.

* ARCHOS bondit de 14,67% dans des volumes représentant déjà plus de neuf fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le fabricant de tablettes tactiles ayant annoncé une nouvelle innovation technologique qui sera présentée lors du salon CES de l'électronique grand public à Las Vegas.

* BUREAU VERITAS (-1,58%) a annoncé l'acquisition de 7Layers, un spécialiste allemand des essais et de la certification des appareils électroniques mobiles et des technologies sans fil, doublant ainsi de taille dans ce segment.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant