Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LE TITRE ARCELORMITTAL, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-JOURNÉE
LE TITRE ARCELORMITTAL, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée dans l'attente des résultats du vote du Parlement chypriote sur le plan de sauvetage controversé de l'île prévoyant une taxation des dépôts bancaires.

A 12h29, l'indice CAC 40 perd 0,81% à 3.794,51 points dans des volumes limités à moins de 900 millions d'euros sur NYSE Euronext.

* Les FINANCIÈRES européennes pâtissent une nouvelle fois du plan de sauvetage de Chypre bien que le Parlement chypriote s'apprête à rejeter la taxe sur les dépôts bancaires, selon un porte-parole du gouvernement.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE perd 2,35%, CRÉDIT AGRICOLE 1,88%, BNP PARIBAS 1,65% et AXA 1,47%. EURAZEO lâche 3,08%. L'indice Stoxx des banques européennes se replie de 0,78% et celui des assureurs de 0,64%.

* Le secteur européen des RESSOURCES DE BASE (-2,14%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe, les groupes miniers pâtissant des craintes d'une baisse des prix du minerai de fer.

ARCELORMITTAL lâche 2,8%, plus forte baisse du CAC 40, imité sur le SBF 120 par APERAM (-3,14%).

* MICHELIN abandonne 2,45% après son point mensuel sur le marché du pneumatique, faisant apparaître un nouveau repli à deux chiffres en Europe.

* CARREFOUR (+2,12%) est dopé par des spéculations sur une cession de ses actifs en Italie, attisées par un article du quotidien italien Il Messaggero qui, sans citer de sources, évoque des visées du distributeur Conad sur la filiale du groupe français.

* STMICROELECTRONICS prend encore 0,94% après sa hausse de 5% de la veille suite à son annonce avec l'équipementier télécoms Ericsson (-1,9%) d'un accord visant à se partager certaines activités de leur coentreprise dans les puces ST-Ericsson, depuis longtemps déficitaire, et à fermer le reste.

* NICOX (+6,96%) signe la plus forte hausse du SBF 120 dans des volumes étoffés (2,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois), soutenue par de nouvelles rumeurs de rachats de la part du groupe pharmaceutique américain Pfizer sur la biotech française.

* ILIAD prend 6,35% après la publication de résultats jugés solides bien qu'en baisse, en raison d'investissements massifs dans la constitution d'un réseau de téléphonie mobile.

* AB SCIENCE s'octroie encore 1,06%. Le titre a pris 5% lundi, Oddo Securities estimant que la valeur, dont il initie la couverture à l'achat, offre une opportunité unique dans le paysage des biotechnologies européennes.

* AIR FRANCE-KLM perd 2,49%. Selon le site d'informations économique latribune.fr, le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) gèle l'application de toutes les mesures de baisses de coûts qui n'ont pas encore été mises en place chez Air France, sept mois après la signature d'un accord avec la direction sur des mesures d'économies.

* SÉCHILIENNE SIDEC perd 3,42% à 14,98 euros après avoir gagné environ 5% depuis le début du mois, la valeur ayant enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours (à 15,23 euros) qui servait de support au titre depuis mi-décembre.

Le groupe a publié néanmoins des résultats 2012 en hausse, grâce en particulier à la performance de son parc de centrales thermiques, et se donne trois ans pour investir dans des projets de cogénération au Brésil.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant