Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
ORANGE AVANCE À LA MI-SÉANCE
ORANGE AVANCE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a effacé ses gains de la matinée et recule de 0,3% à 4.688,79 points, dans un marché hésitant face à la croissance du PIB chinois au 3e trimestre, à la fois supérieure aux attentes mais inférieure à la barre des 7%, pour la première fois depuis 2008.

* DANONE (+1,8%) signe la plus forte hausse du CAC 40 et de l'indice agroalimentaire européen (+0,67%) après avoir amélioré son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce au rebond de ses produits laitiers.

* ALCATEL-LUCENT prend 1,23% après que Nokia (+0,97%) a annoncé avoir reçu le feu vert du ministère chinois du Commerce à son projet d'acquisition d'Alcatel-Lucent.

* ORANGE gagne 0,99%. Orange Polska va débourser 3,2 milliards de zloties (756 millions d'euros) pour obtenir le gros des nouvelles fréquences 4G offertes par les autorités polonaises.

* VIVENDI (-3,12%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 sur des prises de bénéfice, le titre ayant gagné près de 8% depuis un récent plus bas à 20,32 euros le 2 octobre.

* Les pétrolières et assimilées sont en forte baisse dans le sillage des cours du pétrole. MAUREL & PROM accuse la plus forte baisse du SBF 120, VALLOUREC, une des valeurs les plus vendues à découvert à Paris, abandonne 3,42% et CGG 3,02%. TECHNIP perd 1,74% et TOTAL 1,12%.

* Hors CAC 40, EUROFINS SCIENTIFIC bondit de 7,23% euros et prend la tête du SBF 120 après une révision à la hausse des objectifs de moyen terme du spécialiste de la bioanalyse, intégrant l'acquisition du laboratoire de biologie médicale Biomnis finalisée mercredi dernier...

* SOLOCAL GROUP prend 1,7%, après l'annonce par le spécialiste de la communication digitale locale de la cession de quatre activités non rentables.

* BOIRON chute de 6,85% après avoir prévenu que son résultat opérationnel pour l'année en cours pourrait ne pas atteindre le niveau de l'an dernier, en raison de la baisse de ses ventes en Russie.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Julien Ponthus)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant