Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LE TITRE ORANGE, PLUS FORTE DU BAISSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
LE TITRE ORANGE, PLUS FORTE DU BAISSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, pénalisée par les nouvelles prévisions de croissance établies par la Commission européenne, qui table sur une reprise 2014 un peu plus lente qu'estimé au printemps.

A 12h32, l'indice CAC 40 recule de 0,42% à 4.270,51 points.

* ORANGE (-4,33%) accuse la plus forte baisse des indices CAC 40 et Stoxx du secteur européen des télécoms (-0,56%), pénalisé par une offre internet à prix réduit lancée par B&You, la gamme low-cost de Bouygues Telecom, des investisseurs craignant une nouvelle guerre des prix dans le secteur.

ILIAD recule de 1,24% et BOUYGUES de 2,83%. VIVENDI (-0,11%) résiste davantage après avoir conclu un accord définitif avec le groupe émirati Etisalat en vue de la vente de sa participation de 53% dans l'opérateur Maroc Telecom.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (-1,15%) est plombé par BMW (-3,23%), après une baisse plus forte qu'attendu du bénéfice d'exploitation de ses activités automobiles au troisième trimestre.

RENAULT cède 2,5%, le constructeur français pâtissant encore de l'avertissement lancé vendredi par son partenaire Nissan, qui a fait plonger le titre du constructeur japonais de plus de 10% à la Bourse de Tokyo.

MICHELIN abandonne 0,97% mais PSA prend 1,59% alors que des investisseurs saluent le rebond des ventes du groupe en France le mois dernier.

* Le SECTEUR BANCAIRE de la zone euro lâche 1,55% avant la réunion mensuelle de la BCE jeudi, à l'issue de laquelle certains espèrent l'annonce d'une baisse des taux d'intérêt. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE se replie de 2,52%, BNP PARIBAS de 1,28% et CRÉDIT AGRICOLE de 1,05%.

* A rebours de tendance, EADS (+1,98%) signe la plus forte des rares hausses du CAC 40, alors que l'euro reste sous la barre de 1,35 dollar, à 1,3488, contre plus de 1,38 dollar fin octobre.

* SAINT-GOBAIN (+1,82% à 39,235 euros) s'appuie sur un support technique situé entre 38,2 et 38,3 euros.

* ARCELORMITTAL grimpe de 1,26% avec le secteur des ressources de base (+2,49%), plus forte hausse sectorielle en Europe, soutenu par la progression des cours du cuivre (+0,2%) et les propos de l'un des responsables de la Fed selon lesquels la politique monétaire américaine restera accommodante dans un avenir prévisible.

ERAMET avance de 2,16% et APERAM de 1,97%.

* ALCATEL-LUCENT (+3,5%) reprend sa marche en avant au lendemain d'une baisse de 3,81% liée à l'annonce de trois opérations financières, dont une augmentation de capital de 955 millions d'euros.

* AB SCIENCE grimpe de 3,3% dans des volumes représentant 4,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, soutenue par le passage en phase 3 d'une étude sur une de ses molécules phare.

* SOLOCAL s'octroie 1,76%. Goldman Sachs a relevé son conseil sur la valeur de "vendre" à "neutre", le broker soulignant la sous-performance du titre en Bourse et jugeant plus équilibré désormais le profil de risque et de rendement du groupe.

* GAMELOFT perd 4,78% dans des volumes représentant 4,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, l'éditeur de jeux vidéo souffrant de prises de bénéfices après sa récente hausse, alors que des investisseurs nourrissent quelques doutes sur les objectifs du groupe malgré l'annonce d'une activité trimestrielle record.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant