Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS EN RECUL À LA MI-SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS EN RECUL À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée sur fond d'inquiétudes liées à la situation budgétaire américaine et dans l'attente de la publication à 14h30 de l'indice Empire State, qui mesure l'activité manufacturière dans l'Etat de New York.

A 12h22, le CAC 40 recule de 0,6% à 3.621,58 points, dans un volume d'affaires peu étoffé représentant 582 millions d'euros sur NYSE Euronext :

* Les VALEURS TELECOMS (-1,77%) accusent la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage de KPN, en chute de 13,69% après avoir prévenu qu'il ne verserait pas de dividende final au titre de 2012 et que celui de 2013 serait très inférieur aux attentes.

VIVENDI perd 1,39%, FRANCE TELECOM cède 0,87% et ILIAD 1,08%.

* Le SECTEUR BANCAIRE DE LA ZONE EURO (-0,7%) est en net repli. Selon l'hebdomadaire Der Spiegel, citant des juristes de la banque centrale allemande, la Bundesbank émet d'importantes réserves sur les bases juridiques de la création de l'union bancaire européenne.

CRÉDIT AGRICOLE recule de 1,11%, BNP PARIBAS abandonne 1,02% et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 0,63%.

* A rebours de tendance, de nombreuses CYCLIQUES évoluent en hausse après la victoire du Parti libéral démocrate au Japon dimanche, le futur Premier ministre Shinzo Abe ayant annoncé qu'il demanderait à son gouvernement, une fois formé le 26 décembre, de travailler avec la Banque du Japon pour fixer un objectif d'inflation de 2%.

RENAULT (+2,33%) et PSA PEUGEOT CITROEN (+3,02%) figurent parmi les plus fortes hausses du SBF 120. BOUYGUES avance de 1,85% et ARCELORMITTAL de 0,55%. L'indice Stoxx du secteur automobile européen s'octroie 0,54% et celui des ressources de base 0,4%.

* ALCATEL-LUCENT (+2,74%, plus forte hausse du CAC 40) reste porté par l'accord obtenu auprès de Credit Suisse et Goldman Sachs sur 1,615 milliard d'euros de crédit garanti notamment sur ses brevets, ce qui donnera du temps à l'équipementier télécoms pour mener à bien sa restructuration.

Natixis a relevé sa recommandation sur le titre de "neutre" à "acheter" et porté son objectif de cours de 0,8 euro à 1,5 euro.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT avance de 1,67%. Le groupe de services aux collectivités a confirmé lundi la nomination de Marion Guillou au titre d'administrateur indépendant en remplacement d'Henri Proglio, PDG d'EDF (-0,36%), actant ainsi la sortie de l'électricien de son conseil d'administration.

* VIRBAC (-2,146%) pâtit de prises de bénéfices après avoir bondi de 12,6% depuis le 16 novembre et avoir enregistré vendredi un plus haut historique en clôture à 146,80 euros.

* GEMALTO se replie de 1,89%. La valeur - qui doit faire son entrée au CAC 40 lundi prochain - affiche un repli de plus de 5% depuis la révélation jeudi que le directeur général Olivier Piou avait cédé 45% de sa position dans le groupe.

* VIVALIS décroche de 6,36%, signant l'une des plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes représentant près de quatre fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. La société de biotechnologies va racheter sa concurrente autrichienne Intercell (+18,11%) pour environ 133 millions d'euros.

Un vendeur actions en poste à Paris évoque un risque de dilution liée à l'augmentation de capital de 40 millions d'euros prévue après la fusion, à laquelle doit participer le Fonds stratégique d'investissement, et souligne la bonne opération financière réalisée par les investisseurs ayant acquis le titre avant l'été autour de 5,0 euros.

Blandine Hénault et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant