Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS STABLE À LA MI-JOURNÉE
LA BOURSE DE PARIS STABLE À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, stable à la mi-journée dans l'attente de l'issue de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (FOMC).

A 12h56, l'indice CAC 40 cède 0,03% à 3.862,59 points après avoir perdu 4,6% depuis le 28 mai sur fond de perspectives d'une modération des rachats d'actifs de la Fed.

* KERING lâche 0,94% avant l'assemblée générale de ses actionnaires, qui doivent notamment se prononcer sur la scission de la FNAC et les modalités de son introduction en Bourse.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil DÉFENSIF sont pénalisées par les rotations de portefeuilles opérées par les investisseurs en raison de leurs niveaux jugés élevés. SANOFI (-1,05%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, DANONE perd 0,88%, GDF SUEZ 0,51%, L'ORÉAL 0,27% et ESSILOR 0,24%.

L'indice Stoxx de la santé abandonne 0,43% et celui de l'agroalimentaire 0,22%.

* Le secteur des RESSOURCES DE BASE (-0,82%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage des cours des métaux, le cuivre lâchant 0,7% alors que la hausse des prix des maisons neuves dans les 70 plus grandes villes chinoises a ralenti pour le deuxième mois d'affilée en mai.

ARCELORMITTAL se replie de 0,41% et APERAM de 1,33%.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE (-0,66%) souffre au niveau européen, plombé par le plus bas de 20 ans touché le mois dernier par les ventes de voitures neuves avec une baisse de 5,9%, selon les chiffres de l'Association européenne des constructeurs automobiles (Acea).

En revanche, RENAULT (+0,28%) et PSA (-0,08%) résistent, notamment soutenus par une situation moins défavorable sur le marché français (baisse de 3% des commandes en mai).

* Les VALEURS FINANCIÈRES sont entourées alors que des analystes estiment que les marges d'intérêt nettes des banques devraient augmenter avec une accentuation de la courbe des taux.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE s'octroie 1,26%, CRÉDIT AGRICOLE 1,21%, BNP PARIBAS 0,94% et AXA 0,66%. L'indice Stoxx du secteur des banques européennes avance de 0,97% et celui des assureurs de 0,75%, plus fortes hausses sectorielles en Europe.

* PERNOD RICARD reprend 1,42% à 89,25 euros après avoir glissé de 7,6% depuis le 28 mai pour s'approcher d'un support technique autour de 87 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES bénéficient de rotations opérées dans les portefeuilles, les gérants estimant qu'une réduction des rachats d'actifs de la Fed constituerait un signe de confiance de la banque centrale envers la reprise économique américaine.

VALLOUREC s'octroie 2,63%, plus forte hausse du CAC 40, STMICROELECTRONICS 1,24%, ACCOR 0,89%, VINCI 0,8% et SAINT-GOBAIN 0,25%. L'indice Stoxx de la chimie gagne 0,32% et celui de la construction 0,3%.

* EADS avance de 0,81% au deuxième jour du salon du Bourget.

* INGENICO (+4,2%) signe la plus forte hausse du SBF 120, le groupe spécialisé dans les services de paiement en ligne ayant confirmé ses objectifs pour 2013 après avoir annoncé un coût moins élevé que prévu pour le dépôt de bilan d'un client en Allemagne.

* STERIA (+2,06%) et SOPRA (+5,34%) sont soutenues par une note sectorielle de Berenberg dans laquelle le broker a initié la couverture des deux groupes de services informatiques avec une recommandation à l'achat.

* ALCATEL-LUCENT (-1,39%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 à la veille de la présentation très attendue du plan stratégique à moyen terme de son nouveau directeur général Michel Combes, destiné à redresser l'équipementier télécoms.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant