Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS EN LÉGÈRE BAISSE À LA MI-JOURNÉE
LA BOURSE DE PARIS EN LÉGÈRE BAISSE À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, l'indice CAC 40 perdant 0,33% à 3.855,84 points à 12h48, sur fond de taux de chômage record en zone euro à 12,1% en mars alors qu'un nombre croissant d'analystes estiment qu'une baisse des taux de la BCE ce jeudi aura peu, voire pas, d'impact sur l'économie.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES sont plombées par la nouvelle statistique sur l'emploi en zone euro.

RENAULT (-2%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, MICHELIN perd 1,52%, ARCELORMITTAL 1,04% et SCHNEIDER ELECTRIC 0,7%. L'indice Stoxx du secteur des ressources de base perd 0,85%, plus forte baisse sectorielle en Europe, et celui de la construction 0,2%.

* Les VALEURS offrant un profil DÉFENSIF, recherchées depuis le début de l'année en raison des craintes entourant la croissance mondiale, marquent le pas avant la réunion de la BCE jeudi et celle de la Fed, qui débute ce mardi.

ESSILOR lâche 1,16%, DANONE 0,75%, SANOFI 0,24%. L'indice Stoxx du secteur de la santé lâche 0,4% et celui de l'agroalimentaire 0,62%.

* A rebours de tendance, les BANQUES européennes (+1,1%) enregistrent la plus forte hausse sectorielle en Europe, profitant des résultats trimestriels de Lloyds (+4,37%), Deutsche Bank (+7,49%) et UBS (+6,87%). , et

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+2,28%, plus forte hausse du CAC 40) et CRÉDIT AGRICOLE (+0,47%) publieront leur résultat mardi prochain tandis que BNP PARIBAS (+0,77%) présentera les siens ce vendredi.

* BOUYGUES (+2,24%) et LAFARGE (+2,14%) reprennent des couleurs après avoir sous-performé le secteur européen de la construction depuis le début de l'année, Bouygues ayant perdu 0,29% entre le 1er janvier et hier et Lafarge 1,13% quand l'indice sectoriel Stoxx affiche un gain de 3,73%.

* ORPEA (+2,87%, plus forte hausse du SBF 120) a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 14% au premier trimestre et projette de franchir une nouvelle étape de son développement en s'implantant en Chine, où la prise en charge des personnes dépendantes reste très limitée.

* VILMORIN (+1,39%) a confirmé lundi soir ses objectifs financiers pour 2012-2013 après avoir vu son chiffre d'affaires progresser de 9,5% au troisième trimestre de l'exercice, tiré par son activité de semences de grandes cultures.

* ALTEN (-10,83%) accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 dans des volumes élevés (3,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois), le groupe d'ingénierie et de conseil en technologies ayant abaissé ses prévisions de marges pour 2013, selon des analystes.

* ALTRAN recule de 3,32% après que le groupe de conseil en technologies a fait état d'une croissance organique quasi nulle au premier trimestre, marqué par un tassement de son taux de facturation.

* AB SCIENCE chute de 5,07% dans des volumes représentant déjà 1,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, la biotech ayant provisionné 226.000 euros pour un redressement fiscal.

* ERAMET (-2,37%) a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 9% au premier trimestre, touché par la crise en Europe et le ralentissement de l'économie chinoise, et a averti que son résultat semestriel courant serait en forte baisse.

* MERSEN (-2,24%) a publié une baisse de 10,1% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, en raison d'un effet de base défavorable, et ne voit de reprise de l'activité qu'au cours du second semestre.

* MAUNA KEA TECHNOLOGIES (+2,49%) a obtenu le feu vert des autorités sanitaires américaines (FDA) pour la commercialisation de la minisonde AQ-Flex 19 qui permet des biopsies optiques en temps réel au cours d'interventions dans le tube digestif.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant