Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
MICHELIN, DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
MICHELIN, DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en légère hausse à la mi-journée, les publications d'entreprises focalisant l'attention des investisseurs dans l'attente des annonces de la Banque centrale européenne à l'issue de sa réunion de politique monétaire.

A 12h47, l'indice CAC 40 gagne 0,17% à 4.215,71 points.

* CAPGEMINI (+4,69%) est en tête des hausses du CAC 40. Le groupe compte sécuriser l'an prochain son ascension vers son objectif de 10% de marge opérationnelle, s'appuyant sur l'Amérique du Nord. Il veut atteindre ce niveau à la fin de 2015 et le maintenir sur l'ensemble de 2016.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+3,59%) a publié des résultats en nette hausse sur neuf mois, grâce notamment à ses réductions de coûts, et a confirmé l'ensemble de ses objectifs en indiquant qu'il abordait 2015 avec confiance.

* CGG bondit de 17,42%, plus forte hausse du SBF 120 après avoir rassuré les investisseurs en estimant suffisant son plan de transformation pour faire face à la baisse des cours du pétrole, malgré des résultats en forte baisse au troisième trimestre.

De son côté, TECHNIP gagne 3,87%. Selon un stratégiste actions, cette hausse fait également écho à la remontée, mercredi, des parapétrolières américaines à Wall Street après la victoire électorale des Républicains jugés plus favorables à l'industrie pétrolière.

* MICHELIN (+2,78%) et RENAULT (+1,35%) figurent parmi les valeurs les moins chères en Europe, estime un vendeur actions au regard, notamment, de leur retour sur fonds propres, des croissances de leur résultat l'an prochain et à long terme.

* LEGRAND (-4,44%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après avoir dit s'attendre à une stagnation de son activité en 2014, la dégradation des perspectives macroéconomiques mondiales l'amenant à abandonner l'hypothèse d'une légère croissance sur l'ensemble de l'année.

* L'indice Stoxx du SECTEUR BANCAIRE DE LA ZONE EURO perd 0,19% dans l'attente des annonces de la BCE.

CRÉDIT AGRICOLE recule de 4,41% malgré des résultats en hausse au troisième trimestre, portés notamment par la progression de l'international et des activités d'assurance et de gestion d'épargne, le marché accueillant mal ces chiffres, en particulier ceux concernant la France.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-0,74%) a profité au troisième trimestre d'une baisse significative de ses provisions pour risque de crédit pour dégager des résultats en hausse. Elle a ainsi compensé un recul de l'activité commerciale qui reflète le marasme économique en Europe. Certains analystes, comme chez Citigroup, se disent déçus par les revenus dans les activités actions.

* NEXANS gagne encore 5,6% au lendemain d'un bond de près de 7% qui a suivi la confirmation par le fabricant français de câbles de son objectif de marge opérationnelle pour 2014 qu'il avait abaissé un mois plus tôt, dans la foulée d'un recul limité du chiffre d'affaires au troisième trimestre, aidé par un rebond de l'activité en septembre.

* SAFT avance de 2,36% à 25,15 euros, la valeur comblant sur le plan graphique un "gap baissier" ouvert le 24 octobre à la suite de la publication la veille par le spécialiste des batteries de haute technologie d'un ralentissement plus fort que prévu de son activité au troisième trimestre et de perspectives dans le bas de sa fourchette initiale.

* IMERYS (+2,43%) a annoncé qu'il prenait le contrôle de l'essentiel des activités de S&B, une société spécialisée dans les minéraux industriels, sur la base d'une valeur de fonds propres de 525 millions d'euros.

* AREVA s'octroie 2,16%. L'agence de notation Standard & Poor's a maintenu la note de la dette long terme d'Areva à BBB- en dépit de la décision du spécialiste du nucléaire de ne pas relancer pour le moment son émission de dette hybride.

* RUBIS (+1,39%) a annoncé une progression de 14% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre et de 9% de son activité en volume.

* TECHNICOLOR (-11,62%) enregistre la plus forte baisse du SBF 120. Le groupe spécialisé dans les technologies destinées au cinéma et à la télévision a annoncé avoir décidé d'assigner son principal actionnaire Vector Capital devant le tribunal de commerce de Nanterre.

* GAMELOFT (-4,77% à 3,79 euros) est tombée à un plus bas de trois ans en matinée à 3,61 euros au lendemain de l'annonce par l'éditeur de jeux vidéo d'un net recul de son activité au troisième trimestre.

* SOLOCAL (-2,61%) a annoncé jeudi attendre un chiffre d'affaires et une marge brute opérationnelle normali

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en légère hausse à la mi-journée, les publications d'entreprises focalisant l'attention des investisseurs dans l'attente des annonces de la Banque centrale européenne à l'issue de sa réunion de politique monétaire.

A 12h47, l'indice CAC 40 gagne 0,17% à 4.215,71 points.

* CAPGEMINI (+4,69%) est en tête des hausses du CAC 40. Le groupe compte sécuriser l'an prochain son ascension vers son objectif de 10% de marge opérationnelle, s'appuyant sur l'Amérique du Nord. Il veut atteindre ce niveau à la fin de 2015 et le maintenir sur l'ensemble de 2016.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+3,59%) a publié des résultats en nette hausse sur neuf mois, grâce notamment à ses réductions de coûts, et a confirmé l'ensemble de ses objectifs en indiquant qu'il abordait 2015 avec confiance.

* CGG bondit de 17,42%, plus forte hausse du SBF 120 après avoir rassuré les investisseurs en estimant suffisant son plan de transformation pour faire face à la baisse des cours du pétrole, malgré des résultats en forte baisse au troisième trimestre.

De son côté, TECHNIP gagne 3,87%. Selon un stratégiste actions, cette hausse fait également écho à la remontée, mercredi, des parapétrolières américaines à Wall Street après la victoire électorale des Républicains jugés plus favorables à l'industrie pétrolière.

* MICHELIN (+2,78%) et RENAULT (+1,35%) figurent parmi les valeurs les moins chères en Europe, estime un vendeur actions au regard, notamment, de leur retour sur fonds propres, des croissances de leur résultat l'an prochain et à long terme.

* LEGRAND (-4,44%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après avoir dit s'attendre à une stagnation de son activité en 2014, la dégradation des perspectives macroéconomiques mondiales l'amenant à abandonner l'hypothèse d'une légère croissance sur l'ensemble de l'année.

* L'indice Stoxx du SECTEUR BANCAIRE DE LA ZONE EURO perd 0,19% dans l'attente des annonces de la BCE.

CRÉDIT AGRICOLE recule de 4,41% malgré des résultats en hausse au troisième trimestre, portés notamment par la progression de l'international et des activités d'assurance et de gestion d'épargne, le marché accueillant mal ces chiffres, en particulier ceux concernant la France.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-0,74%) a profité au troisième trimestre d'une baisse significative de ses provisions pour risque de crédit pour dégager des résultats en hausse. Elle a ainsi compensé un recul de l'activité commerciale qui reflète le marasme économique en Europe. Certains analystes, comme chez Citigroup, se disent déçus par les revenus dans les activités actions.

* NEXANS gagne encore 5,6% au lendemain d'un bond de près de 7% qui a suivi la confirmation par le fabricant français de câbles de son objectif de marge opérationnelle pour 2014 qu'il avait abaissé un mois plus tôt, dans la foulée d'un recul limité du chiffre d'affaires au troisième trimestre, aidé par un rebond de l'activité en septembre.

* SAFT avance de 2,36% à 25,15 euros, la valeur comblant sur le plan graphique un "gap baissier" ouvert le 24 octobre à la suite de la publication la veille par le spécialiste des batteries de haute technologie d'un ralentissement plus fort que prévu de son activité au troisième trimestre et de perspectives dans le bas de sa fourchette initiale.

* IMERYS (+2,43%) a annoncé qu'il prenait le contrôle de l'essentiel des activités de S&B, une société spécialisée dans les minéraux industriels, sur la base d'une valeur de fonds propres de 525 millions d'euros.

* AREVA s'octroie 2,16%. L'agence de notation Standard & Poor's a maintenu la note de la dette long terme d'Areva à BBB- en dépit de la décision du spécialiste du nucléaire de ne pas relancer pour le moment son émission de dette hybride.

* RUBIS (+1,39%) a annoncé une progression de 14% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre et de 9% de son activité en volume.

* TECHNICOLOR (-11,62%) enregistre la plus forte baisse du SBF 120. Le groupe spécialisé dans les technologies destinées au cinéma et à la télévision a annoncé avoir décidé d'assigner son principal actionnaire Vector Capital devant le tribunal de commerce de Nanterre.

* GAMELOFT (-4,77% à 3,79 euros) est tombée à un plus bas de trois ans en matinée à 3,61 euros au lendemain de l'annonce par l'éditeur de jeux vidéo d'un net recul de son activité au troisième trimestre.

* SOLOCAL (-2,61%) a annoncé jeudi attendre un chiffre d'affaires et une marge brute opérationnelle normalisée autour du bas des objectifs annoncés pour 2014 après avoir enregistré un recul de son taux de marge brute opérationnelle normalisée à 41% au troisième trimestre contre 45,5% un an plus tôt, et une baisse de 7,9% de ses revenus, plombés par une chute de 18,3% de l'activité des Annuaires imprimés.

* AB SCIENCE (+10,7%) est en tête des hausses du CAC Mid & Small à la veille d'une conférence web sur sa molécule vedette, le masitinib, dans le traitement de la mastocytose. Depuis la publication de plusieurs données positives sur cette molécule en fin de semaine dernière, la valeur affiche un gain de 52,5%.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant