Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
ESSILOR, PLUS FORTE HAUSSE DE CAC 40 À LA MI-SÉANCE
ESSILOR, PLUS FORTE HAUSSE DE CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 fait du yoyo dans une fourchette de 64 points. Vers 13h30, il recule de 0,85% à 4.215,06 points après avoir gagné jusqu'à 0,58% et perdu 1,08%. Le marché est nerveux, partagé entre la baisse de l'euro face au dollar, favorable aux valeurs dollars, et le risque d'une sortie de la Grèce de la zone euro évoquée en Allemagne en cas de victoire électorale du parti de gauche Syriza, opposé à l'austérité.

* Les pétrolières (-2,66%) et les produits de base (-2,23%), pénalisées par la chute des cours du pétrole et des métaux, et les bancaires (-1,17%), sensibles aux effets d'un éventuel retour de la crise de la dette en zone euro, accusent les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

TOTAL (-2,96%) accuse la plus forte baisse du CAC, suivi par TECHNIP (-2,4%). Dans le SBF 120, MAUREL ET PROM perd 2,11%, VALLOUREC 2,12%.

ARCELORMITTAL perd 1,66%.

BNP PARIBAS lâche 1,79%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,2% et CRÉDIT AGRICOLE 1,42%.

* VINCI perd 2,37%. La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a de nouveau exclu dimanche une augmentation des tarifs des péages autoroutiers en 2015, alors que le gouvernement mène de délicats pourparlers avec les sociétés concessionnaires.

* A l'inverse, les entreprises fortement exposées aux Etats-Unis et à la zone dollar, sont les principaux bénéficiaires de la chute de l'euro tombé à un plus bas de neuf ans à 1,1880 dollar.

ESSILOR (+2,26%) signe la plus forte hausse du CAC 40 suivi par AIRBUS GROUP (+1,8%), SAFRAN (+1,45%), CAPGEMINI (+1,03%).

* Fin de partie autour du CLUB MÉDITERRANÉE qui perd 2,35% à 24,50 euros en même temps que son attrait spéculatif. L'homme d'affaires italien Andrea Bonomi a jeté l'éponge au terme d'une longue et féroce bataille boursière, ouvrant la voie à une prise de contrôle du groupe par le chinois Fosun.

* VIRBAC (+0,17%) efface ses pertes à la mi-séance. Le laboratoire vétérinaire a bouclé l'acquisition pour 410 millions de dollars (342 millions d'euros) de deux antiparasitaires pour chien à l'américain Eli Lilly, une opération qui va lui permettre de se renforcer sur un territoire et un segment de marché tous deux stratégiques.

* APRIL GROUP chute de 12,8%. Le groupe de services en assurances a déclaré vendredi s'attendre à un chiffre d'affaires proforma en retrait de 1% à 2% en 2014 et à un résultat opérationnel courant en baisse de 12% à 15%. L'activité et la rentabilité au second semestre ont été affectées par des investissements en systèmes d'information et des éléments exceptionnels "dont le groupe n'a pu prendre l'entière mesure que durant les dernières semaines de l'exercice".

* VALNEVA perd 4,22%. La société française de biotechnologies a annoncé lundi avoir signé un accord en vue du rachat du vaccin Dukoral contre le choléra et la diarrhée du voyageur à la société suédoise Crucell Sweden AB pour environ 45 millions d'euros.

* Plus forte baisse du SBF 120, SOITEC (-3,74% à 1,03 euro) a mis fin à un rebond technique de 24% entamé le 29 décembre mais il lui reste un long chemin à parcourir pour remplir le gap baissier (2,11/0,9 euros) ouvert le 22 décembre.

* GENFIT (+9,07%) est en tête des hausses du SBF 120 et poursuit une remontée entamée le 31 décembre après avoir franchi sa moyenne mobile 20 jours à 37,131 et, le 2 janvier, sa moyenne 50 jours à 38,087 euros.

(Raoul Sachs et Juliette Rouillon, édité par Pascale Denis)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant