Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS DANS LE VERT À LA MI-JOURNÉE
LA BOURSE DE PARIS DANS LE VERT À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en légère hausse à la mi-journée après avoir touché en matinée un nouveau plus haut de cinq ans et demi, l'accélération de la croissance de l'activité industrielle aux Etats-Unis compensant la publication de Kering.

A 12h58, l'indice CAC 40 gagne 0,31% à 4.369,11 points, après avoir atteint 4.371,60 points en matinée, son plus haut niveau depuis septembre 2008.

* VALEO (+13,02%) retrouve son niveau de juillet 1998 dans des volumes représentant 1,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext et signe la plus forte hausse du SBF 120 au lendemain des résultats annuels en nette progression.

Dans son sillage, FAURECIA progresse de 4,32%.

* TECHNIP (+3,26%) est en tête des hausses du CAC 40 au lendemain d'un bond de 9% lié à la confirmation des prévisions du groupe, qui a également annoncé un dividende plus élevé que prévu au titre de l'exercice 2013.

Société générale a relevé sa recommandation de "conserver" à "acheter" sur la valeur, estimant que l'amélioration du contrôle des coûts est désormais en place.

* De même, SAINT-GOBAIN progresse de 2,44%. Des analystes saluent dans des notes la solidité des résultats annuels publiés en milieu de semaine par le groupe dans un contexte difficile ainsi que la perspective annoncée d'une amélioration du résultat d'exploitation pour 2014 à structure et taux de change comparables.

* En revanche, KERING (-3,06%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après avoir fait état de résultats annuels en baisse, plombés par sa filiale Puma et par la faiblesse des performances de Gucci, son principal centre de profit.

De son côté, LVMH abandonne 0,33%.

* AIRBUS recule de 1,05%. L'euro se négocie cette semaine à un prix moyen de 1,3714 dollar, soit pratiquement son niveau de la fin de l'année dernière alors qu'il était retombé à 1,3475 dollar au début du mois.

* SAFRAN perd 0,95% pénalisé par une série de dégradation de recommandations d'analystes au lendemain d'une publication annuelle montrant un recul de ses résultats dans les activités de sécurité qui ont déçu les investisseurs, malgré le dépassement des objectifs globaux du groupe sur l'ensemble de l'exercice 2013.

* AXA cède 0,31%, le marché se montrant déçu par l'annonce d'un dividende inférieur aux attentes au titre de 2013, un exercice que le groupe a pourtant clôturé avec un résultat net en hausse de 14% à taux de change constants grâce à l'amélioration de ses marges.

* REXEL (-4,32% à 18,16 euros) accuse la plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant enfoncé sa moyenne mobile à 200 jours, à 18,42 euros.

* De même, NICOX se replie de 4,12% à 2,675 euros, la valeur retombant vers un support technique autour de 2,64 euros après avoir buté en début de matinée contre une résistance technique à 2,80 euros.

* ERAMET (-1,25%) a publié une lourde perte nette au titre de 2013, le groupe ayant notamment dû enregistrer une dépréciation du projet minier de Weda Bay, en Indonésie, pour lequel il a décidé de reporter sa décision d'investissement.

* GECINA se replie de 0,35% malgré le relèvement de son dividende et un bénéfice 2013 conforme à ses prévisions et proche des attentes des analystes , des investisseurs se déclarant déçus du montant de 700 millions d'euros annoncé par la foncière pour la vente du centre commercial parisien de Beaugrenelle.

* SOLOCAL, qui a annoncé la semaine dernière une augmentation de capital de 440 millions d'euros et des discussions avec ses créanciers sur un report des échéances de ses dettes, gagne 5,6% à 1,32 euro. La valeur est repassée au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours, à 1,26 euro.

* RÉMY COINTREAU s'octroie 2,83%, Barclays, qui a relevé son conseil sur la valeur de "pondération en ligne" à "surpondérer", jugeant limité le risque baissier sur le titre et estimant qu'il est temps de revenir sur le dossier.

* GROUPE CRIT (+1,82%) a annoncé le rachat de la société américaine 2AM Group, spécialisée dans l'externalisation de services de contrôle qualité et d'ingénierie.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant