Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies lundi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse sur fond d'anticipations de l'annonce jeudi par la BCE d'un important programme de rachats d'actifs. Les marchés américains sont fermés ce lundi pour le Martin Luther King Jr Day.

L'indice CAC 40 a terminé sur un gain de 0,35% à 4.394,93 points.

* Les BANQUES de la zone euro ont gagné 1,65% dans le sillage des établissements italiens (+3,61%), soutenus par un projet de réforme de la gouvernance des banques coopératives en Italie.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+2,21% à 34,865 euros) a fini en tête du CAC 40. La banque a également annoncé la dissociation, en mai, des fonctions de président et directeur général, conformément à la nouvelle réglementation européenne. Lorenzo Bini Smaghi, un ancien de la BCE, sera nommé président du conseil d'administration, et Frédéric Oudéa, l'actuel PDG, sera directeur général.

BNP PARIBAS a pris 1,36% à 46,615 euros et NATIXIS 2,6% à 5,635 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont profité de la perspective de l'annonce par la BCE d'un programme sans précédent de rachats de dettes souveraines destiné à soutenir l'économie de la zone euro.

ALCATEL-LUCENT a grimpé de 1,51% à 2,818 euros, MICHELIN de 1,44% à 79,12 euros et SOLVAY de 1,3% à 113 euros. Le secteur automobile européen a fini en hausse de 0,78%, celui de la construction de 0,72% et la Chimie de 0,54%.

RENAULT, qui prévoit une nouvelle hausse de ses ventes mondiales en 2015, s'est adjugé 1,53% à 63,90 euros.

* SAINT-GOBAIN s'est octroyé 1,62% à 33,975 euros. Le groupe s'apprête à lancer le processus de cession de sa filiale d'emballages en verre Verallia, une opération dont le montant pourrait atteindre trois milliards d'euros, a appris Reuters de deux sources proches du dossier.

* SAFRAN a gagné 1,76% à 56,17 euros. Kepler Cheuvreux a relevé sa recommandation sur la valeur de "conserver" à "acheter", avec un objectif de cours de 61 euros.

* En revanche, les SECTEURS liés aux MATIÈRES PREMIÈRES ont souffert.

Le secteur des RESSOURCES DE BASE (-1,38%) a ainsi pâti de la baisse des cours des métaux sur fond d'interrogations à l'égard de la croissance chinoise à la veille de la publication du PIB chinois du quatrième trimestre, tandis que le secteur de L'ÉNERGIE (-0,35%) a une nouvelle fois subi la baisse des cours du pétrole (-2% à 49,16 dollars pour le baril de Brent vers 18h).

TECHNIP a fini en baisse de 1,39% à 47,73 euros, plus forte baisse du CAC 40, ARCELORMITTAL de 0,84% à 8,312 euros ou encore TOTAL de 0,57% à 43,055 euros.

* ALTRAN TECHNOLOGIES (-11,17% à 7,155 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir annoncé le départ, fin avril, de son PDG Philippe Salle, qui va devenir PDG d'ELIOR (+3,65% à 13,63 euros).

* TECHNICOLOR (+6,49% à 5,089 euros) a terminé en tête du SBF 120, la valeur comblant, sur le plan graphique, un "gap" ouvert le 10 octobre, entre 4,967 et 4,99 euros, à la faveur d'un rebond sur un support technique à près de 4,80 euros.

* De même, GENFIT (+4,74% à 44 euros) a rebondi sur un support technique à 42 euros pour tester une résistance à près de 44 euros, un canal dans lequel évolue la valeur depuis le 6 janvier.

* EDENRED a terminé sur un gain de 3,6% à 24,045 euros, Citi ayant relevé sa recommandation de neutre à achat sur le titre du groupe de services prépayés, estimant qu'il devrait générer une performance (total return) d'environ 120% de 2015 à 2020.

* SOITEC (+1,02% à 0,99 euro) a annoncé son recentrage sur l'électronique, son coeur de métier, et un changement de gouvernance avec la nomination d'un directeur général, le PDG et cofondateur demeurant président du conseil d'administration.

* CARMAT a bondi de 13,16% à 74,97 euros. Le deuxième patient qui a subi l'implantation d'un coeur artificiel Carmat est rentré chez lui et mène une vie "tout à fait normale", selon le professeur Alain Carpentier, concepteur de cette technologie.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant