Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse, pénalisée par le secteur bancaire - mis sous pression par la politique de taux bas de la BCE - et les valeurs automobiles, sanctionnées par les nouveaux résultats des tests d'émissions de NOx de certains véhicules.

L'indice phare à la bourse de Paris a clôturé en baisse de 0,90% à 4.245,91 points.

* Les VALEURS BANCAIRES (-2,37%) ont accentué leur perte en séance, après les déclarations d'un membre du Conseil des gouverneurs de la banque centrale qui a rappelé que les taux d'intérêt ultra-bas de la BCE étaient indispensables pour relancer une inflation anémiée dans la zone euro.

Par ailleurs, l'autorité de supervision des banques françaises a demandé aux banques des renseignements complémentaires sur leurs activités dans les paradis fiscaux à la lumière de l'affaire des "Panama papers".

BNP PARIBAS, plus forte baisse du CAC 40, a reculé de 3,84% à 41,35 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE de 3,45% à 30,075 euros 41,35 et CRÉDIT AGRICOLE de 2,28% à 8,895 euros.

* Les VALEURS AUTOMOBILES ont également baissé, pénalisées par les annonces de la Commission Royal, mise en place par la ministre de l'Ecologie après l'affaire Volkswagen (-1,11%), qui a pointé des dépassements sur route allant jusqu'à dix fois la norme d'émissions de NOx sur certains des 52 véhicules désormais testés.

PSA a chuté de 2,34% à 13,12 euros et RENAULT de 2,3% à 80,14 euros.

* En revanche, les VALEURS au profil plus DÉFENSIF ont bien résisté.

SAINT-GOBAIN a pris 0,49% à 37,71 euros, PUBLICIS GROUPE 0,16% à 62,44 euros et LAFARGEHOLCIM 0,06% à 41,83 euros.

* AIRBUS GROUP, plus forte hausse du CAC 40, a gagné 0,5% à 56,74 euros, l'avionneur bénéficiant de la légère baisse de l'euro (-0,10% à 17h44) face au billet vert.

* VIVENDI s'est adjugé 0,16% à 18,265 euros, alors qu'un porte-parole du groupe français a déclaré que Vivendi était au capital de Telecom Italia, "pour se développer et investir à long terme, pas pour supprimer des emplois".

* Hors CAC 40, EDENRED a lâché 2,6% à 16,32 euros, alors que plusieurs analystes anticipent un CA en baisse au premier trimestre par rapport aux prévisions, le groupe de services prépayés connaissant toujours des difficultés liées à son activité au Brésil et aux effets de devises défavorables.

* VALLOUREC, plus forte hausse du SBF 120, a poursuivi son rebond de la veille (+6,73%) et décollé de 6,81% à 6,32 euros, la valeur bénéficiant toujours d'un effet de rattrapage, selon plusieurs analystes, qui soulignent la profondeur du portefeuille de la société parapétrolière dans un contexte de baisse des prix du pétrole.

* STMICROELECTRONICS a grimpé de 4,17% à 4,8 euros, porté par l'annonce du sud-coréen Samsung Electronics qui a expliqué que son bénéfice d'exploitation au premier trimestre devrait avoir augmenté de 10,4% sur un an, une progression supérieure aux attentes, grâce notamment au succès de son nouveau smartphone Galaxy S7.

(Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant