Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a rechuté mardi (-1,81% à 4.209,14 points), plombé par le FMI qui a revu en baisse sensible ses prévisions de croissance de la zone euro, notamment de ses trois principales économies (Allemagne, France, Italie) et par l'annonce d'une forte baisse (-4,0%) de la production industrielle allemande en août.

* Le retour de l'aversion au risque lié aux inquiétudes sur la conjoncture en zone euro a affecté les valeurs cycliques, les financières et les pétrolières.

* ALCATEL-LUCENT (-3,77% à 2,32 euros) CAPGEMINI (-3,36% à 52,95 euros), ACCOR (-3,10% à 33,805 euros), SAINT-GOBAIN (-2,81% à 33,215 euros, SOCIETE GENERALE (-2,64% à 38,92 euros) ont accusé les plus fortes baisses du CAC 40.

* BNP PARIBAS a reculé de 2,07% à 50,1 euros, CREDIT AGRICOLE de 1,64% à 11,4 euros, AXA de 1,42% à 18,79 euros.

* TOTAL a perdu 2,34% à 47,22 euros, TECHNIP 1,52% à 62,2 euros et, hors CAC 40, CGG 2,88% à 6,701 euros, les pétrolières subissant la baisse des cours du pétrole avec un baril de Brent qui lâchait 93 cents à 91,84 dollars.

* SANOFI a également pesé sur le CAC et perdu 1,79% à 85,26 euros. Le groupe pharmaceutique a informé les autorités américaines d'allégations concernant des "paiements inappropriés" à des professionnels de santé en Afrique de l'Est et au Moyen Orient, dernier épisode en date d'une série d'affaires de corruption qui embarrassent le secteur de la pharmacie depuis un an.

* PERNOD RICARD a reculé de 1,57% à 86,12 euros. Deutsche Bank a abaissé son conseil sur la valeur de "conserver" à "vendre", estimant que la croissance est trop faible et la valorisation en Bourse trop élevée.

* Le SECTEUR des TELECOMS français a également retenu l'attention alors qu'Altice (+3,37%), maison-mère de Numericable (-1,01% à 41,96 euros), cherche à acquérir les actifs portugais de l'opérateur télécoms brésilien Oi selon une source proche du dossier, ce projet éloignant encore un peu plus la perspective d'une consolidation en France.

ORANGE a perdu 2,04% à 11,06 euros, BOUYGUES 1,46% à 24,705 euros. ILIAD qui envisage de prendre le contrôle de T-Mobile US, a reculé de 1,27% à 159,6 euros.

* RENAULT (+0,38% à 55,17 euros) a signé la seule hausse du CAC 40.

* BOLLORE (-7,02% à 413,0 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 et confirmé une accélération à la baisse amorcée le 19 septembre, date à laquelle le titre est passé sous sa moyenne mobile 20 jours.

* AIR FRANCE-KLM a fini en baisse de 4,57% à 6,678 euros après avoir figuré parmi les plus fortes hausses du SBF 120 en matinée, les doutes sur la situation au sein du groupe franco-néerlandais éclipsant le conseil de JPMorgan de surpondérer la valeur.

* VICAT a perdu 3,08% à 50,97 euros. Bryan Garnier a baissé de 7% ses estimations de résultats pour la période 2014-2016 pour tenir compte de la détérioration de la demande de ciment en France.

* GROUPE GUILLIN a bondi de 13,42% 154,25 euros, le spécialiste des emballages alimentaires ayant fait état d'une forte croissance de ses résultats semestriels.

* BASTIDE LE CONFORT MEDICAL a pris 2,47% à 15,33 euros après avoir fait état d'une amélioration de sa rentabilité sur son exercice décalé 2013-2014.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant