Les valeurs à suivre à la clôture à la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a repris le chemin de la baisse, clôturant à 4.179,88 points (-1,51%), plombé par les bancaires après de nouvelles amendes contre certains établissements, et les services aux collectivités pénalisés par l'endettement annoncé par l'italien Enel.

* CLUB MÉDITERRANÉE (+1,51% à 23,46 euros) a clôturé au-dessus de la nouvelle offre à 23 euros par action proposée par l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi pour la prise de contrôle du groupe de loisirs, le marché anticipant désormais une nouvelle surenchère de la part du conglomérat chinois Fosun.

* CREDIT AGRICOLE (-3,92% à 10,04 euros) et SOCIETE GENERALE (-3,15% à 35,175 euros) ont accusé les plus fortes baisses du CAC 40. BNP PARIBAS a abandonné 2,42% à 46,905 euros.

Les autorités britanniques, suisses et américaines ont infligé mercredi des amendes d'un montant total de plus de 4,3 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros) à six banques, dont UBS, HSBC et Citigroup, dans le cadre de règlements négociés sur des manipulations présumées du marché des changes.

* GDF SUEZ (-2,64% à 18,45 euros) et EDF (-2,25% à 22,98 euros), sont pénalisées, comme le reste du secteur de services aux collectivités européen (-2,4%), par ENEL (-5,86%) qui a revu en hausse sa prévision d'endettement net.

* Seules deux valeurs du CAC ont fini dans le vert :

SOLVAY a pris 0,53% à 112,9 euros à la veille de la publication de ses résultats du troisième trimestre pour laquelle des analystes se montrent optimistes. Sur le plan graphique, la valeur rebondit sur un support technique à 112 euros.

ACCOR a résisté (+0,01% à 34,035 euros). Société générale a relevé son conseil sur la valeur de "conserver" à "acheter", avec un objectif de cours porté de 39 à 41 euros, le broker considérant que les cours actuels intègrent un "scénario noir" et présentent une valorisation "attrayante".

* CGG, qui avait flambé de 34% jeudi dernier après publication de ses résultats trimestriels, s'est à nouveau envolé (+29,18% à 6,994 euros et a fini en tête des hausses de l'indice SBF 120. Le spécialiste français des services et équipements géophysiques a annoncé le lancement conjointement avec Wood Mackenzie d'un nouvel outil d'évaluation pour l'exploration pétrolière et gazière. Le titre perd toutefois encore 44,4% depuis le début de l'année.

* SOITEC a progressé de 5,7% à 2,04 euros, Bryan Garnier jugeant opportun de se positionner sur le fabricant de matériaux semi-conducteurs pour bénéficier du retour de la croissance.

* UBISOFT (-9,33% à 13,27 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 au lendemain de la sortie aux Etats-Unis de deux versions du jeu vidéo Assassin's Creed jugées "mitigées" par la presse spécialisée.

De son côté, GAMELOFT a perdu 2,75% à 3,89 euros.

* ALTRAN TECHNOLOGIES a chuté de 5,45% à 7,263 euros dans des volumes représentant 2,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, Oddo Securities, qui a abaissé son conseil sur le titre d'"acheter" à "neutre", anticipant un essoufflement de la valeur à court terme.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant