Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

le
0
LA BOURSE DE PARIS ÉVOLUE DANS LE VERT À LA MI-JOURNÉE
LA BOURSE DE PARIS ÉVOLUE DANS LE VERT À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 progresse de 0,56% à 4.369,31 points à 13h23 dans l'attente de l'annonce de nouvelles sanctions européennes contre la Russie et de l'issue du FOMC de la Fed qui se réunit pour deux jours à Washington. La séance est aussi dominée par une série de résultats et de chiffres d'affaires trimestriels et semestriels plutôt de bonne facture.

* L'annonce du rachat par KLÉPIERRE du néerlandais CORIO, valorisé à 7,2 milliards d'euros, dope l'ensemble du secteur immobilier européen (+1%) qui signe la plus forte hausse sectorielle. Klépierre et Corio sont suspendus de cotation.

UNIBAIL RODAMCO (+2,1%) signe la deuxième plus forte hausse du CAC 40. Dans le SBF 120, MERCIALYS, filiale immobilière de CASINO, gagne 3,5%, ICADE 1,68%.

* GECINA gagne 2,67%. L'espagnol Metrovacesa a finalisé sa sortie du capital de Gecina, dont il était le premier actionnaire, ce qui clôt plusieurs années d'interrogations sur l'avenir de la foncière française.

* MICHELIN, qui a perdu jusqu'à 3% en début de séance, s'est repris et s'installe à la première place des plus fortes hausses du CAC 40 avec un gain de 3,55%. Le fabricant de pneus a annoncé une amélioration de ses performances au premier semestre, en dépit d'un recul de son chiffre d'affaires affecté par des effets de change négatifs.

* RENAULT (-3,27%), qui a confirmé ses objectifs annuels malgré l'impact des changes sur son chiffre d'affaires semestriel, accuse la plus forte baisse du CAC 40 en raison d'un cash-flow jugé décevant, tandis que VALEO, malmené au cours des deux séances précédentes à la suite de la publication de ses chiffres, réduit ses pertes (-0,74%).

Hors CAC 40, PSA lâche 1,77% tandis que sa filiale FAURECIA, qui a relevé son objectif de marge opérationnelle 2014, est en progression sensible (+2,37%)

* AIRBUS GROUP recule de 0,9%. Le constructeur aéronautique a annoncé avoir notifié à la compagnie aérienne japonaise Skymark Airlines que la commande de six A380 ne serait pas exécutée, la compagnie n'étant pas en mesure de la financer.

* TELEPERFORMANCE, plus forte hausse du SBF 120, bondit de 8,3% après avoir relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour 2014 à la faveur d'une progression à deux chiffres de ses ventes semestrielles, portées par les Etats-Unis où le groupe est en voie d'expansion. UBS parle de "performance stellaire" et réitère son conseil d'achat.

* ATOS gagne 6,7% après avoir fait état d'une amélioration de sa marge opérationnelle au premier semestre et confirmé ses prévisions 2014 au regard d'une accélération de ses nouveaux contrats.

* ALTRAN TECHNOLOGIES gagne 3,4% après la publication par le groupe de conseil en technologies d'un chiffre d'affaires en progression de 6,5% à 862 millions d'euros au premier semestre et surtout d'une forte amélioration de son taux de facturation (+86,7%).

* BNP PARIBAS gagne 1,08%. Le groupe Galeries Lafayette a annoncé lundi avoir cédé sa participation de 50% dans la société de crédit à la consommation LaSer à BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas.

* GAMELOFT accuse la plus forte baisse du SBF 120 et dégringole de près de 20%, l'éditeur de jeux vidéo pâtissant d'un chiffre d'affaires semestriel inférieur aux attentes et de nouvelles prévisions que les investisseurs considèrent comme un avertissement pour 2014.

* EIFFAGE perd 2,48%, l'évolution de l'activité du groupe dans la construction et notamment sa branche Energie suscitant des doutes. Le groupe de BTP et de concessions, qui a maintenu son objectif de chiffre d'affaires annuel, a fait état lundi d'un recul de 4,1% au deuxième trimestre, notamment impacté par un trou d'air dans son activité de travaux publics lié aux élections municipales et par une baisse de 9,5% dans sa branche Energie.

* BELVÉDÈRE (+2,3%) a annoncé le départ de son président du conseil d'administration Krzysztof Trylinski, remplacé par Benoît Herault, administrateur indépendant du groupe de spiritueux. Krzysztof Trylinski avait déjà cédé sa place de directeur général en mai à Jean-Noël Reynaud, venu de chez Lactalis.

(Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant