Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

le
2
LA BOURSE DE PARIS ATTENDUE EN NETTE BAISSE
LA BOURSE DE PARIS ATTENDUE EN NETTE BAISSE

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, attendue en baisse à l'ouverture après une statistique américaine jugée inquiétante (recul surprise de l'indice PMI de Chicago en décembre), les tensions au Moyen-Orient et la nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine en décembre.

A 08h00, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 cède 1,3%.

* ORANGE et BOUYGUES ont conclu fin décembre un accord de confidentialité qui signe le début des pourparlers officiels en vue du rachat des activités du groupe de BTP dans les télécommunications, selon le Journal du Dimanche, qui précise que les discussions portent sur Bouygues Telecom mais pas sur TF1.

* TF1, M6, PUBLICIS et HAVAS. Les investissements publicitaires devraient augmenter de 0,5% cette année en France après avoir baissé de 0,3% en 2015, a indiqué Sébastien Danet, président de ZenithOptimedia France, dans un entretien au journal Le Figaro publié lundi.

* PSA PEUGEOT CITROËN et RENAULT. Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 12,5% en données brutes le mois dernier en France par rapport à décembre 2014, permettant au marché automobile français de signer sa première véritable hausse annuelle depuis quatre ans.

* PSA, RENAULT, ACCORHORTELS, L'ORÉAL, TOTAL. L'Arabie saoudite a décidé dimanche de rompre ses relations diplomatiques avec l'Iran après l'attaque de son ambassade à Téhéran par des manifestants protestant contre l'exécution la veille d'un dignitaire chiite très critique à l'égard du régime saoudien.

* SECTEUR PÉTROLIER. Face à des cours du brut proches de leurs plus bas niveaux depuis 11 ans, les principales compagnies pétrolières et gazières mondiales risquent de connaître la plus longue période de baisse de leurs investissements depuis des décennies mais elles devraient continuer d'emprunter pour préserver les dividendes versés aux actionnaires.

* LVMH, LANSON, VRANKEN POMMERY. Les ventes de champagne devraient atteindre un record historique en 2015, grâce à une bonne tenue des exportations, des effets de change positifs et une stabilisation des ventes en France pour la première fois depuis 2010.

* AIRBUS GROUP. La compagnie aérienne japonaise ANA Holdings va commander trois Airbus A380 pour un montant d'environ 150 milliards de yens (1,14 milliard d'euros), a rapporté le journal Nikkei vendredi.

Par ailleurs, la France a validé la commande de quatre avions militaires C130 au groupe américain Lockheed Martin, une acquisition destinée à pallier les problèmes techniques et les manques de l'A400M d'Airbus, a annoncé vendredi Jean-Yves Le Drian.

* AMUNDI. JP Morgan a entamé lundi le suivi de la valeur avec une recommandation à "surpondérer".

* CRÉDIT AGRICOLE a indiqué jeudi que sa filiale suisse s'était acquittée d'une amende de 99,21 millions de dollars (environ 91 millions d'euros) dans le cadre de l'accord conclu à la mi-décembre avec le département américain de la Justice.

* NANOBIOTIX a annoncé lundi que les autorités sanitaires américaines (FDA) avaient donné leur accord pour le lancement d'un nouvel essai clinique pour son produit NBTXR3 dans le cancer de la prostate.

* KLÉPIERRE a annoncé lundi avoir finalisé l'acquisition d'un centre commercial à Oslo en Norvège via sa filiale scandinave Steen & Strøm.

* EXACOMPTA CLAIREFONTAINE a annoncé jeudi que sa filiale Photoweb a pris le contrôle de la société Invaders Corp. L'opération sera financée sur fonds propres et par recours à l’emprunt.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 il y a 11 mois

    Surtout, il faut continuer à ne pas mettre un seul petit doigt en bourse au risque de le perdre! nous allons vivre la pire année boursière en 2016; les politiques monétaires des banques centrales ne sont qu'un échec car les réformes structurelles de la finance, à commmencer par celle des marchés financiers, n'ont pas eu lieu; pire, elles les ont alimentés en liquidités en accentuant la spéculation (gagner de l'argent sur leur volatilité). Tout ceci va finir malheureusement mal pour l'économie!

  • fquiroga il y a 11 mois

    les robots des banksters demarrent en fanfarre...tous aux abris....