Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

le
1
BOUYGUES PARMI LES VALEURS À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS
BOUYGUES PARMI LES VALEURS À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris au lendemain de l'annonce de l'examen par la Cour constitutionnelle allemande des plaintes visant à bloquer le processus de ratification par Berlin des deux outils dont la zone euro cherche à se doter pour enrayer la crise de la dette souveraine.

* VALEURS CYCLIQUES. Les avertissements sur résultats se multiplient aux Etats-Unis, où les entreprises s'inquiètent du ralentissement économique mondial, le fabricant de moteurs Cummins et le spécialiste des équipements de production de semi-conducteurs Applied Materials faisant suite à Advanced Micro Devices lundi.

* VINCI, EIFFAGE et BOUYGUES. Le gouvernement français pourrait renoncer à de nouvelles liaisons ferroviaires à grande vitesse afin de contribuer aux économies nécessaires pour restaurer l'équilibre des finances publiques, a dit mercredi le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac.

* AXA. Kepler a repris la couverture du titre avec une recommandation à conserver et un objectif de cours de 10 euros.

* VIVENDI. Universal Music songe à vendre des actifs et à proposer un "manifeste" pour le rétablissement de la croissance de l'industrie du disque comme moyens d'apaiser les autorités de la concurrence que son projet de rachat de la musique enregistrée d'EMI inquiète, écrit le Financial Times mercredi.

* EADS et DASSAULT AVIATION. La France devrait décider de moderniser le drone de surveillance Harfang d'EADS, actuellement utilisé par l'armée française, au lieu d'opter pour celui proposé par Dassault Aviation, a-t-on appris mardi de source industrielle.

* ARKEMA a annoncé un projet de cession de son activité stabilisants étain au groupe américain PMC Group, spécialisé dans la fabrication de produits chimiques et plastiques de performance.

* TÉLÉCOMS. Le PDG de Bouygues exhorte dans un courrier les parlementaires français à durcir le régime dont bénéficie Free, accusant le nouvel opérateur mobile d'entraîner l'ensemble du secteur dans une spirale "autodestructrice", qui va se traduire par des suppressions d'emplois massives.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 le mercredi 11 juil 2012 à 08:41

    C'est bien David, ils ont fait assez de fric sur notre dos.