Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

le
0
AXA, À SUIVRE EN TÊTE DU CAC 40 À MI-SÉANCE
AXA, À SUIVRE EN TÊTE DU CAC 40 À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en forte hausse à la mi-journée après la décision de la Réserve fédérale des Etats-Unis de relever comme attendu ses taux d'intérêt pour la première fois depuis près de 10 ans, tout en exprimant sa confiance dans l'économie américaine.

A 12h13, le CAC 40 gagnait 2,59% à 4.744,58 points et toutes les composantes de l'indice sont dans le vert.

* VALEURS FINANCIÈRES et CYCLIQUES mènent le bal après la décision de la Fed.

AXA grimpe de 4,68%, plus forte hausse du CAC 40, SOCIETE GENERALE de 3,63%, BNP PARIBAS de 3,05% et CREDIT AGRICOLE de 2,86%. Hors CAC, NATIXIS progresse de 5,63%, plus forte hausse du SBF 120. Du côté des cycliques, SOLVAY gagne 4,19% et RENAULT 3,78%.

* ACCOR (+4,51%) profite également d'un article du Wall Street Journal selon lequel Hilton pourrait lancer une scission de ses hôtels pour les intégrer dans une société d'investissement immobilier.

* Les VALEURS DOLLAR comme AIRBUS GROUP (+3,91%) ou STMICROELECTRONICS (+4,19%) bénéficient des effets de la décision de la Fed sur l'euro, tombé à 1,0843 dollar (contre plus de 1,10 dollar en début de semaine).

* INNATE PHARMA s'adjuge 4,59% après l'annonce par la société de biotechnologie d'un nouvel essai clinique conduit en Europe et aux Etats-Unis testant son anticorps monalizumab.

* En revanche, TF1 (-1,24%) enregistre la seule baisse du SBF 120, pénalisée par la prudence de plusieurs analystes qui évoquent un ralentissement de la reprise du marché publicitaire en France.

* DBV TECHNOLOGIES (+0,02% à 64,95 euros) est privé du rebond du marché, la valeur butant une nouvelle fois contre une résistance technique à 65 euros, testée à de multiples reprises depuis mardi.

* TFF GROUP (-2,22%) accuse l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC Mid & Small, les investisseurs prenant leurs bénéfices sur l'ex-Tonnellerie François Frères après des résultats semestriels marqués par une activité jugée en demi-teinte et des marges solides.

* EURONEXT a suspendu la cotation de ses propres actions avant l'annonce d'une décision de la justice néerlandaise sur un désaccord avec le ministère des Finances autour d'exigences de fonds propres. Le tribual s'est prononcé dans la matinée en faveur de l'opérateur boursier.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant