Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

le
0
LVMH, EN TÊTE DU CAC 40 À MI-SÉANCE
LVMH, EN TÊTE DU CAC 40 À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 prenait 1,45% à 4.458,41 points à 12h20, très proche de ses niveaux pré-Brexit dans une séance marquée par des publications de poids lourds du CAC 40 bien reçues.

* LVMH s'envole de 7,31%, en tête du CAC 40, au lendemain de résultats semestriels jugés rassurants dans un environnement difficile.

* PSA flambe de 6,81% après un nouveau record de rentabilité et un doublement du bénéfice net au premier semestre, le plan de redressement du constructeur automobile continuant de porter ses fruits.

* VALEO (+4,53%) a pour sa part confirmé ses objectifs de croissance pour 2016 après un premier semestre soutenu par la demande pour ses systèmes d'aide à la conduite et ses solutions de réduction de la consommation.

* Les autres VALEURS de l'AUTOMOBILE (+2,35%) profitent de ces résultats. RENAULT gagne 3,08%, MICHELIN 2,29% et FAURECIA 3,4%.

* AIRBUS GROUP gagne 4,62% après avoir confirmé ses objectifs 2016 à l'issue d'un deuxième trimestre supérieur aux attentes, avec un chiffre d'affaires de 16,572 milliards d'euros et un Ebit avant éléments non récurrents de 1,182 milliard d'euros.

* ATOS (+8,63%, en tête du SBF 120) atteint son plus haut niveau depuis 2002 après avoir relevé tous ses objectifs pour 2016, le groupe comptant notamment sur des signatures de contrats au Royaume-Uni et sur une accélération de sa croissance dans le conseil.

* WORLDLINE (+7,36%) évolue à ses plus hauts historiques après que le spécialiste du paiement en ligne a relevé son objectif de chiffre d'affaires pour 2016 et confirmé ses autres objectifs pour l'année.

* En revanche, INGENICO chute de 11,73%, plus forte baisse du SBF 120, après des résultats légèrement en deçà des attentes là où les marchés attendaient une performance supérieure au consensus.

Dans son sillage, GEMALTO cède 1,43%.

* SEQUANA perd 23,55%, plus forte baisse du CAC Mid & Small, après une perte nette de 28 millions d'euros au premier semestre, un résultat plombé par 45 millions de charges non récurrentes.

(Joseph Sotinel et Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant