Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

le
0
RENAULT, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
RENAULT, PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, les investisseurs attendant les statistiques américaines qui seront publiées dans l'après-midi (production industrielle et promesses de vente immobilières) pour évaluer la santé de l'économie américaine et anticiper le calendrier de la politique monétaire de la Fed.

A 12h57, l'indice CAC 40 cède 0,46% à 4.252,56 points dans des volumes limités à 765 millions d'euros sur NYSE Euronext, soit 29% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois :

* Les VALEURS CYCLIQUES et les FINANCIERES sont délaissées dans l'attente des statistiques économiques américaines mais aussi de la réunion de deux jours, mardi et mercredi, du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC).

RENAULT (-3,55%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, TECHNIP lâche 2,9%, SAINT-GOBAIN 2,12%, AXA 1,86%, ARCELORMITTAL 1,8%, SOCIETE GENERALE 1,78% et CREDIT AGRICOLE 1,73%. L'indice Stoxx du secteur automobile européen perd 1,62%, plus forte baisse sectorielle en Europe devant les banques (-0,56%).

* GEMALTO abandonne 2,27%, également pénalisé par une note de Credit Suisse qui a abaissé son conseil sur la valeur de "surperformer" à "neutre", le broker estimant que les effets de change défavorables devraient continuer de peser sur les comptes du groupe.

* PSA PEUGEOT-CITROËN (-6,97%) accuse la plus forte baisse du secteur automobile européen et de l'indice SBF 120, pénalisée par les hésitations du chinois Dongfeng et l'intention de l'Etat français de participer à une réorganisation capitalistique du constructeur français.

* A rebours de tendance, VALLOUREC (+0,83% à 43,26 euros) enregistre la plus forte hausse du CAC 40, la valeur profitant d'un rebond en matinée sur un support technique à près de 42 euros.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil DEFENSIF sont recherchées dans un climat de prudence et d'attentisme. ESSILOR s'octroie 0,83%, PERNOD RICARD 0,56%, L'OREAL 0,31% et SANOFI 0,28%.

ORANGE, qui s'est également vu offrir une deuxième chance de pénétrer le marché birman selon le Financial Times , s'adjuge 0,44%.

L'indice Stoxx du secteur de la santé (+0,55%) signe la plus forte hausse sectorielle en Europe et celui des TÉLÉCOMS avance de 0,39%.

* NICOX (+5,36% à 2,613 euros) signe la plus forte progression de l'indice SBF 120 dans des volumes représentant 1,4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois et teste des résistances techniques après avoir fermé un "gap" ouvert il y a un mois et demi.

* AREVA grimpe de 2,76% dans des volumes représentant 1,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois après avoir signé un accord visant à développer des mines d'uranium en Mongolie.

* SUEZ ENVIRONNEMENT s'adjuge 1,88%. Morgan Stanley a relevé son conseil de "pondération en ligne" à "surpondérer" sur la valeur et porté son objectif de cours de 11 à 14 euros, soulignant la légère amélioration de l'activité d'un trimestre à l'autre cette année.

De son côté, Credit Suisse a indiqué préférer Suez Environnement à VÉOLIA ENVIRONNEMENT (-0,46%) - sur lequel le broker a abaissé son conseil à "sous-performer" - en raison d'une valorisation plus intéressante, de résultats moins dépendants d'une restructuration et de sa capacité à financer ses investissements et le paiement d'un dividende.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant